• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le lancer d'espadrilles, toute une technique...

Fêtes de Bayonne : les espadrilles s'envoient en l'air
Il n'y a pas eu de lancer de clefs cette année pour des raisons de sécurité. Il y a eu en revanche le lancer d'espadrilles... - France 3 Euskal Herri - S. Deschamps / F.Cordier

Si le lancer de clefs a été supprimé le soir de l'inauguration des fêtes de Bayonne, celui d'espadrilles a été conservé, pour le plus grand plaisir des festayres. Chaque concurrent a sa technique...!

Par SV

Il y a les athlètes des Jeux Olympiques et ceux des fêtes de Bayonne... Les athlètes-festayres ont leur propre discipline : le lancer d'espadrille. Il faut envoyer la tatane le plus loin possible mais attention : sans élan ! Sinon, la sanction est immédiate, c'est l'élimination.

C'est la deuxième édition de ce sport de haut niveau. 20 équipes se sont affrontées. Parmi elles, la Confrérie des Francis magnifiquement représentée par Romain. L'athlète a bien voulu nous dévoiler le secret de sa technique : 

Il ne faut pas rentrer l'espadrille en entier, à peu près à moitié. Après on lance, pas trop haut, pas trop bas, il faut viser au milieu et tout donner !

Et attention. Ne pas oublier le coup de hanche ! Le même que celui de Cristiano Ronaldo paraît-il !

L'histoire ne dit pas s'il a usé de ce déhanché mais le vainqueur de l'édition 2016 est Jérôme Bainçonau de l'équipe " Segi Antton ", déjà champion l'année dernière. Il a réussi un lancer à 23,7 mètres mais n'a pas battu son record. Il connaît la raison : 

Je pense que c'est l'apéro. J'ai commencé une heure plus tôt donc j'ai perdu un mètre.

Sur le même sujet

Chaleur et viticulture en Buzet

Les + Lus