Pays basque : après l'incendie du mont Ibanteli, la mairie de Sare dénonce un acte criminel

Sur le mont Ibanteli, 190 hectares de végétation ont été détruits par un incendie. La piste criminelle est privilégiée. / © France 3 Euskal Herri
Sur le mont Ibanteli, 190 hectares de végétation ont été détruits par un incendie. La piste criminelle est privilégiée. / © France 3 Euskal Herri

Samedi 16 février, près de 200 hectares de végétation sont partis en fumée sur les pentes du mont Ibanteli, à Sare, dans le Pays basque. La mairie a porté plainte contre X pour incendie criminel. 

Par AR

Des pentes dénudées et noircies. Voici le triste paysage qu'offre le mont Ibanteli, sur la commune de Sare  (Pays basque), après qu'un incendie ait détruit 190 hectares de végétation samedi 16 février dernier. 

"C'était très impressionnant [...] les pompiers étaient là toute la nuit, jusqu'à six heures du matin", témoigne Marie Aspirot, qui gère un restaurant au col de Lizarrieta."Cela fait de la peine au niveau écologique" ajoute-t-elle. 
 
Pays basque : la mairie de Sare porte plainte pour incendie criminel
Intervenants : Marie Aspirot, Gérante d'un restaurant au col de Lizarrieta, Jean-Baptiste Laborde, Maire de Sare (par téléphone), Cyrille Van Meer, Ex-ingénieur de l'ONF à Sare Equipe : IROSBEHERE Andde, POISSONNIER Rémi, HARISTOY Gérard


Sur cette montagne, aucun écobuage n'était prévu ni nécessaire cette année, sur ce domaine ayant fait l'objet d'un vaste programme de reforestation.

Pour la mairie de Sare, l'origine criminelle ne fait aucun doute. Elle a donc porté plainte contre X, et une enquête a été ouverte par la gendarmerie. 

"C'est insupportable. C'est des décennies de travail qui sont décimées, deux ou trois décennies de plantations, cela doit représenter un investissement de l'ordre de 500 000 euros pour la commune de Sare" déplore le maire, Jean-Baptiste Laborde. 



Carte : le mont Ibanteli, à proximité de Sare
 

 

Ce samedi, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques sont placées en alerte car ces deux départements subissent un épisode de pollution de l'air.  

"L’incinération de végétaux sur pied est interdite par arrêté préfectoral pour la période du samedi 23 février au matin (00h00min) au dimanche 24 février 2019 au soir (minuit) sur l’ensemble du territoire des Pyrénées-Atlantiques" indique la préfecture dans un communiqué. 

"Les pratiques d’écobuage favorisent le maintien de fortes concentrations en journée" rappelle ATMO, l'organisme chargé de la qualité de l'air en Nouvelle-Aquitaine. 


 

Sur le même sujet

Les + Lus