Pays basque : limiter l'effet airbnb dans l’économie du tourisme

Airbnb fait de l'ombre aux autres formes d'hébergement / © E. Galerne
Airbnb fait de l'ombre aux autres formes d'hébergement / © E. Galerne

Les locations via la pateforme Airbnb explosent... Pour limiter cette nouvelle forme de location, l'agglo Pays Basque encadre les transactions.

Par Christine Le Hesran

Le patron d'Airbnb France, Emmanuel Marril, témoigne du succès de ce type de location au Pays Basque. Récemment il déclarait dans le magazine Capital :

Nous manquons, par exemple, de logements en Occitanie,  en Nouvelle Aquitaine et notamment au Pays-basque, ou encore à la campagne près de Paris…

Le charme du Pays Basque n'y est pas pour rien, mais voilà. Les professionnels de l'hébergement ne voient pas d'un bon oeil cette concurrence. 

A partir de janvier 2018, louer son habitation sera plus contraignant. Il faudra s'enregistrer à la mairie. L'agglomération Pays Basque vient ainsi au secours des pro du tourisme. Les élus espèrent aussi aténuer la crise du logement. 
Daniel Olçomendi, Conseiller délégué CAPB, en charge du tourisme, prévient :

Il faudra un numéro agrméent en mairie. Il sera obligatoire pour s'inscrire au niveau des plateformes collabratives. 

Cette concurrence perturbe l'économie traditionnelle du tourisme qui défend sa qualité, ses prix et ses obligations. Hélène Contou-Carrère dirige les gîtes de France Béarn-Pays basque

Chez nous, les maisons sont destinées à leur vocation touristique,. L'acitivté est déclarée jusqu'à la moindre taxe locale. 

Sous-entendez que ce n'est pas le cas bien souvent pour les loueurs qui passent par des plateformes. Cette nouvelle mesure qui verra le jour en début d'année contribuera à-priori à contrôler et quantifier le phénomène. 

Voyez le reportage de Stéphanie Deschamps et Emmanuel Galerne. 
Janvier 2018 : il faudra déclarer son logement airbnb en mairie

 

Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus