• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Pyrénées-Atlantiques : gare aux imprudences dans les gorges de Kakuetta

Image d'illustration / © PGHM d'Oloron-Sainte-Marie
Image d'illustration / © PGHM d'Oloron-Sainte-Marie

Le prestige et la fraîcheur des gorges de Kakuetta attirent bon nombre de promeneurs au Pays basque. Problème, certaines personnes viennent en tongs,en sandale, ou en chaussures de ville... Ce qui occasionne quelques accidents car les chemins sont rendus glissants par l'humidité ambiante.

Par Alexandre Muffon Cattin

Fractures, foulures, aux chevilles, aux poignets, les accidents deviennent plus fréquents durant l'été aux gorges de Kakuetta. Cet endroit renommé et ombragé offre une fraîcheur appréciable quand les températures grimpent. 

Sauf que certains vacanciers pensent que s'y promener ne nécessite pas d'équipement particulier. Erreur. C'est la première recommandation sur le site internet de la ville de Sainte-Engrace :  "Prévoyez des chaussures de marche ou de bonnes chaussures à semelles non lisses".

 

Chemins glissants à cause de l'humidité



La balade n'est pas dure mais les promeneurs viennent en tongs, sandales ou chaussures de ville. Les chemins, rendus glissants par l'humidité des gorges, se transforment alors en parcours du combattant. 

Les chutes deviennent donc plus fréquentes. Le PGHM (Peloton de gendarmerie de haute montagne) doit alors intervenir pour secourir les blessés.

 

Secours en hélicoptère



Car si les pompiers peuvent intervenir au début du canyon, le parcours fait deux kilomètres de long, et les accidents arrivent souvent à la fin. Il faut alors dépêcher un hélicoptère pour les évacuer. 

Pour autant, les militaires rassurent : il n'y a pas plus de blessés que les années précédentes. Il faut juste être vigilant et équipé en conséquence pour profiter de la beauté du paysage basque.

 

 

Sur le même sujet

Les toits de la cathédrale St Front ouverts au public

Les + Lus