Le rendez-vous manqué d'Henri Matisse avec les paysages basques

C'est l'histoire méconnue du peintre Henri Matisse dans la ville de Ciboure. L'artiste y a séjourné dans les années 40. Il y a vécu presque en ermite. Sans véritablement apprécier les lumières et décors qui l'entourent.

Par CB

Si les lumières catalanes de Collioure ou Nice ont séduit l'artiste, il n'en a pas été de même pour la côte basque. Du moins pour Ciboure. Il faut dire que son séjour est pour le moins fortuit. Car il fuyait alors la capitable. En plein exode de 1940, il rejoignait la zone libre avec son modèle.

Une période difficile après son divorce. A 70 ans, il échoue à Saint Jean de luz face au port, à quelques mètres de la fameuse maison de Maurice Ravel et de la pension d’artistes Anchochury. 

Déprimé, il passe le plus clair de son temps à l'intérieur et pourtant on ne connaît de cette période que quatre croquis et un tableau...



L’ouvrage Matisse à Ciboure, printemps 1940 retrace ces trois semaines méconnues (de France Favard aux Editions Cairn). 

Regardez le reportage de Cécile Bonte-Baratciart et Sandrine Estrade.

Le rendez-vous manqué d'Henri Matisse avec les paysages basques
C'est l'histoire méconnue du peintre Henri Matisse dans la ville de Ciboure. L'artiste y a séjourné dans les années 40. Il y a vécu presque en ermite. Sans véritablement apprécier les lumières et décors qui l'entourent.

 

Sur le même sujet

Les + Lus