• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Saint-Pée-sur-Nivelle : des dizaines de milliers de personnes fêtent la langue basque

L'Herri urratz se déroule autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle, dans le pays basque. / © France 3 Aquitaine
L'Herri urratz se déroule autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle, dans le pays basque. / © France 3 Aquitaine

L’Herri urrats, organisée par Seaska, fête les écoles immersives en langue basque à Saint-Pée-sur-Nivelle. L'objectif de cette grande fête annuelle est de récolter des fonds pour les ikastola.

Par America Lopez


C'était la 36ème édition. Au programme : animations, concerts, restauration et débat sur la culture basque.

C'est un rendez-vous important pour les défenseurs de langue basque qui récolent des fonds lors de cette grande fête pour financer les bâtiments des écoles immersives, les ikastola créées il y a 50 ans.


Une fête de la culture et de la langue basque


Organisé depuis 1984, Herri urrats draine des dizaines de milliers de visiteurs venus des quatre coins du Pays basque.
Il ne s’agit pas d’une simple fête mais aussi d’une journée de solidarité festive avec la culture basque, les ikastola et le modèle pédagogique qu’elles incarnent.

Grâce aux précédentes éditions, Seaska (la fédération des ikastola) a pu ouvrir 31 ikastola, quatre collèges et un lycée.

Le pays basque compte 4000 élèves scolarisés de la maternelle au lycée dans ces établissements privés sous contrat d'association avec l'Etat.


Il faut davantage de postes d'enseignants en langue basque


L'Herri Urratz est aussi l'occasion de demander davantage de postes d'enseignants pour la rentrée de septembre 2019. 
Les négociations avec l'Education nationale sont en cours. Les ikastola, avec le soutien des élus locaux, réclament 30 postes au lieu des 5 proposés.
 

Seaska augmente de 8% par an, ça fait 200 élèves de plus pour la prochaine rentrée. Cinq postes supplémentaires, ce n'est pas suffisant, selon Paxkal Indo, le président de la fédérationdes ikastola.

Ecoutez Paxkal Indo, président de la fédération des ikastola interrogé par René Garat et Christian Etchegarray :
 
Le président de la fédération des écoles basques demande 30 postes d'enseignants

La fédération des ikastola manifestera devant les inspections académiques vendredi prochain pour réclamer des postes supplémentaires et défendre la langue basque.


► Voir le reportage de René Garat et Christian Etchegarray sur l'Herri urratz 2019 :
 
Saint-Pée-sur-Nivelle : des dizaines de milliers de personnes fêtent la langue basque

Sur le même sujet

Bordeaux : circassiens et yamakasis sur les toits de l'Opéra

Les + Lus