• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Une toile du peintre basque Ramiro Arrue vendue 145.000 euros

La pièce maîtresse de cette sublime collection : "Les Pêcheurs du Port" de Ramiro Arrue / © DR Côte Basque Enchères
La pièce maîtresse de cette sublime collection : "Les Pêcheurs du Port" de Ramiro Arrue / © DR Côte Basque Enchères

Une huile sur toile du peintre basque espagnol Ramiro Arrue s'est vendue dimanche à 145.800 euros lors d'enchères à Saint-Jean-de-Luz. Un record mondial pour cet artiste.

Par TD avec AFP

Ramiro Arrue (1872-1971), peintre basque espagnol, a consacré toute son oeuvre au Pays basque.  Dimanche, une huile sur toile de l'artiste s'est vendue à 145.800 euros lors d'enchères à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques). Un record jamais atteint pour ce peintre régional, selon le commissaire-priseur, Me Arnaud Lelièvre. "Selon mes sources, c'est une somme jamais atteinte pour une oeuvre de Ramiro Arrue. Il s'agit d'une huile sur toile intitulée Les pêcheurs au port, non datée, mais que l'on situe comme réalisée par le peintre dans les années 1930," a indiqué Me Lelièvre à une correspondante de l'AFP.

Une acheteuse anonyme

Ramiro Arrue, artiste basque né à Bilbao (nord-ouest de l'Espagne) et qui vécut longtemps à Saint-Jean-de-Luz où il est décédé, a synthétisé dans son oeuvre ce qui caractérisait le Pays et l'âme basques à son époque: la mer, les travaux des champs, la famille, la traditionnelle maison basque, les danses et la pelote basque. Un Pays basque à la fois rural, maritime, culturel et attaché aux traditions. Mise à prix à 80.000 euros, la toile, qui représente des pêcheurs coiffés du traditionnel béret basque en train de remonter leurs filets, a été acquise à 145.800 euros par une collectionneuse âgée, présente aux enchères et qui a souhaité garder l'anonymat.

La vente dépasse les estimations

Ce tableau provient d'une collection privée appartenant à un collectionneur originaire de la Côte basque qui, depuis trente ans, a patiemment rassemblé des oeuvres autour de l'art basque. La vente de la collection comprenait 273 lots: des affiches, des dessins et des peintures de Ramiro Arrue, Pablo Tillac ou Louis Floutier, des céramiques d'Edouard Cazaux, des poteries de Ciboure ou encore du mobilier de l'architecte Benjamin Gomez. La vente totale a dépassé les 443.000 euros, alors qu'elle était estimée à seulement 300.000 euros, selon Me Lelièvre.

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus