Le trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port, temple de la pelote

Construit en 1937, le trinquet Garat est le lieu de rendez-vous de tous les amateurs de pelote / © Andde Irosbehere
Construit en 1937, le trinquet Garat est le lieu de rendez-vous de tous les amateurs de pelote / © Andde Irosbehere

A Saint-Jean-Pied-de-Port, il est devenu un haut lieu de la pelote. Les meilleurs joueurs de main nue s’y affrontent, et les amateurs de pelote et parieurs s’y régalent. Le magazine du Pays basque vous propose de plonger dans l’ambiance…

Par Andde Irosbehere

Il y a les traditionnelles parties du lundi après-midi, lancées il y a désormais 25 ans par Georges Mailharro, et animées aujourd’hui avec ferveur par les bénévoles de la Goizeko Izarra, le club de pelote de la vallée de Garazi. Elles offrent l’occasion aux meilleurs joueurs de main nue de se tester, et les rencontres, souvent âprement disputées, régalent les spectateurs et nombreux parieurs. 

Edouard Mayté est sans conteste la mémoire vivante du trinquet. Président de la Goizeko Izarra pendant 30 ans, il connaît les moindres anecdotes du monde de la pelote / © Andde Irosbehere
Edouard Mayté est sans conteste la mémoire vivante du trinquet. Président de la Goizeko Izarra pendant 30 ans, il connaît les moindres anecdotes du monde de la pelote / © Andde Irosbehere


Edifié en 1937 par Joseph Garat et son fils Jean-Pierre, le trinquet a été le théâtre de parties d’anthologie surtout durant la période d'après-guerre. De grands champions de pelote y ont été sacrés. Aujourd’hui propriété de la municipalité de Saint-Jean-Pied-de-Port, le trinquet vibre au rythme des rendez-vous du lundi, mais aussi lors de tournois dont le plus important est le Super Prestige.

Baptiste Ducassou, en rouge, vainqueur du 24e Super Prestige. L'Itsasuar a battu Mathieu Ospital 40 à 34 le 7 janvier dernier au trinquet Garat. / © A.Irosbehere
Baptiste Ducassou, en rouge, vainqueur du 24e Super Prestige. L'Itsasuar a battu Mathieu Ospital 40 à 34 le 7 janvier dernier au trinquet Garat. / © A.Irosbehere

La 24e édition, dont la finale s’est tenue début janvier, a été cette année encore un succès. Elle a été remportée par le champion de France en titre Baptiste Ducassou, vainqueur face au challenger qui monte, Mathieu Ospital. Des imprévus à gérer, beaucoup de tension tout au long de la partie, une ambiance survoltée… pas de temps mort pour les organisateurs !

Le magazine du Pays basque vous propose d'entrer dans l’univers du « mythique » trinquet Garat.

Le trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port, temple de la pelote
Un magazine d’Andde Irosbehere, Sandrine Estrade, Christian Etchegaray et Fabienne Lanusse.

Sur le même sujet

Dans les coulisses de l’aéroport Biarritz Pays Basque

Les + Lus