• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Pyrénées-Atlantiques : les premiers chiffres du grand débat national

Près de 600 personnes étaient venues débattre lors de la première réunion organisée à Pau. / © Laurianne de Casanove
Près de 600 personnes étaient venues débattre lors de la première réunion organisée à Pau. / © Laurianne de Casanove

Des cahiers de doléances très prisés et moins d'intérêt pour les débats citoyens, voilà le premier bilan du grand débat national dans les Pyrénées-Atlantiques, d'après les chiffres communiqués par son référent départemental.

Par Maria Laforcade

Basques et Béarnais, ni bons, ni mauvais élèves. Voilà comment résumer le premier bilan chiffré du grand débat national dans le département. Au total, 104 débats citoyens ont été organisés dans les Pyrénées-Atlantiques entre le 15 janvier et le 15 mars. Un volume correspondant peu ou prou au poids démographique du 64. Sauf que ces réunions n'ont été organisées que dans une petite trentaine de communes (sur les 546 que compte le département).

Le référent départemental du grand débat, Eddie Bouttera, également secrétaire général de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, a tout de même évoqué "un exercice réussi de démocratie directe". Il a par ailleurs noté le climat "serein et apaisé" dans lequel ces débats avaient eu lieu. 

L'organisation de ces débats n'a provoqué aucun incident. Pas de bagarre, pas d'empêchement, aucun gilet jaune n'a bloqué les mairies, donc ça c'était plutôt une belle réussite.
 

Si les débats citoyens n'ont donc pas rameuté les foules, les cahiers de doléances, eux, ont été particulièrement prisés. Une commune sur deux en avaient ouvert au moins un. Une initiative prise par certains maires avant même le lancement officiel du grand débat le 15 janvier dernier. A Pau par exemple, 1200 observations ont été collectées. Ces cahiers seront désormais numérisés par la Bibliothèque nationale, puis entreposés aux archives départementales. 

Sur le fond, difficile pour l'instant de dégager de grandes thématiques, ni de particularités locales. Les préoccupations des habitants des Pyrénées-Atlantiques rejoignent celles du reste de la France, notamment autour de ce "grand paradoxe", a noté Eddie Bouterra : "des demandes pour plus de solidarité mais aussi, une charge fiscale moins lourde". 

Et maintenant ? C'est toute la question, alors que la phase de consultation citoyenne vient de s'achever. Ces milliers de doléances, remarques et autres observations seront maintenant analysées par deux sociétés spécialisées dans le traitement de données de masse. Elles seront également disponibles en ligne. Quant à la manière dont elles seront restituées aux citoyens, impossible à dire pour l'instant. Le grand débat étant achevé, reste à en connaître le résultat.


Voyez le reportage de France 3 Pau Sud Aquitaine
 
Pyrénées-Atlantiques : les premiers chiffres du grand débat national
Le référent du grand débat national a donné les premiers chiffres de la consultation citoyenne dans le département

 

Sur le même sujet

Poitiers : la boxeuse Sadaf Khadem et Mahyar Monshipour menacés d'arrestation en Iran ?

Les + Lus