Cet article date de plus de 5 ans

Réactions des apiculteurs à l'interdiction des néonicotinoïdes

L'assemble nationale a adopté en deuxième lecture l'interdiction sans restriction des néonicotinoïdes; des pesticides accusés de désorienter les abeilles qui ne peuvent plus retrouver leur ruche.
Ce sont des insecticides à large spectre à l'efficacité redoutable et que les apiculteurs qualifient de "tueurs d'abeilles" les néonicotinoïdes produits par les laboratoires Syngenta et Bayer. Ils sont supposés proteger le maïs en enrobant les grains, mais ils sont aussi accusés d'agir sur le système nerveux des abeilles au point de les tuer massivement : entre 50 et 100% de pertes selon les ruches.

 Une bonne chose selon les apiculteurs


 L'Assemblée Nationale a donc voté à une courte majorité l'interdiction à partir du 1er septembre 2018 de ces produits, un vote qui a réjoui la Ministre de l'Écologie, Ségolène Royal mais aussi l'ancienne ministre et actuelle députée des Deux-Sèvres Delphine Batho.
Du côté des apiculteurs même satisfaction mais la mesure arrive trop tard pour certains qui ont parfois tout perdu : en vingt ans, la production de miel s'est effondrée en France de 40 000 tonnes à 13 000.
 Reportage dans les Deux-Sèvres Patricia Périn, Julien Delage et Julien Deba :
durée de la vidéo: 02 min 01
Interdiction des néonicotinoïdes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement société apiculture agriculture économie