La région Nouvelle-Aquitaine lance une enquête sur les violences subies avant et pendant le confinement

Vos témoignages sont attendus jusqu'au 31 juillet 2020. Une plateforme en ligne est mise en place par la Nouvelle-Aquitaine pour connaître l'ampleur des violences physiques, psychologiques, sexistes, ou sexuelles faites principalement aux femmes.

Témoignages anonymes sur une plateforme en ligne © IP3 PRESS/MAXPPP Vincent Isore

Votre conjoint s'est montré violent pendant la période de confinement ? Il s'est montré sexiste à votre égard ? Il vous a agressé sexuellement ? Ou vous avez été témoin de scènes violentes qui vous ont choqué(e) ? Votre témoignage, totalement anonyme, est attendu jusqu'au 31 juillet prochain.

C'est une enquête que lance l'ARESVI (l'association de recherche sur la santé, la ville et les inégalités) pendant deux mois, dans tous les départements de la Nouvelle-Aquitaine. Elle vise la période de la crise sanitaire covid-19, mais aussi les violences subies avant. 

Elle s'adresse aux témoins ou aux victimes de violences physiques, sexistes, sexuelles, psychologiques et économiques.

L'enquête porte sur plusieurs points : la nature des violences subies ou constatées,  le lieu où ces violences ont été exercées et l'auteur :

  • un ou une proche
  • un amie ou une amie
  • un ou une collègue
  • un inconnu ou une inconnu
  • un voisin ou une voisine

Les réponses seront traitées de manière anonyme par des chercheurs en toute confidentialité et permettront de mieux appréhender les violences intrafamiliales et les réponses apportées aux victimes.

Un avertissement est précisé dans l'enquête :

"Nous allons vous parler de violences passées ou présentes, dont vous avez pu être témoin ou victime à un moment de votre vie. Cette enquête peut réveiller des souvenirs difficiles. N'hésitez pas à arrêter si cela est trop douloureux. Vous pouvez appeler le 3919, numéro anonyme et gratuit, où des professionnels sont à votre écoute".

https://fr.surveymonkey.com/r/VT7MRDG

Cette enquête s'inscrit dans le cadre du fonds « Catherine » créé par la secrétaire d'État chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, au moment du grenelle des Violences conjugales.

Les travaux menés pourraient conduire à la création d'un observatoire régional sur les violences faites aux femmes.

En Nouvelle-Aquitaine comme ailleurs en France

Durant la période de confinement, ont été progressivement constatés de nombreux faits liés aux violences sexistes et sexuelles dans notre région comme ailleurs en France.

La gendarmerie est intervenue 3 367 fois pour des violences intrafamiliales, ce qui indique une progression de +de 59% par rapport à la même période en 2019 (Source région gendarmerie de la Nouvelle-Aquitaine).

Les résultats de cette enquête seront publiés en septembre 2020. Pour être tenu.e informé.e de leur publication, vous pouvez vous inscrire en écrivant à enqueteNA@gmail.com

partager
La région Nouvelle-Aquitaine lance une enquête sur les violences subies avant et pendant le confinement
    Partager Facebook Messenger Whatsapp SMS Mail Twitter Flipboard
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société femmes déconfinement coronavirus/covid-19 santé