• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Avant de s'envoler pour le G7 à Biarritz, Donald Trump menace à nouveau d'augmenter les taxes sur le vin français

Donald Trump s'adresse à la presse quelques instants avant son départ pour le G7 à Biarritz, vendredi 23 août à la Maison Blanche à Washington. / © Alastair Pike / AFP
Donald Trump s'adresse à la presse quelques instants avant son départ pour le G7 à Biarritz, vendredi 23 août à la Maison Blanche à Washington. / © Alastair Pike / AFP

Le ton est donné : le président américain Donald Trump s'est envolé vendredi soir pour le sommet du G7 à Biarritz en menaçant d'imposer des droits de douane supplémentaires sur les vins français. Il doit atterrir à Bordeaux en fin de matinée ce samedi. 

Par AR avec AFP

Lors d'un échange avec des journalistes dans les jardins de la Maison Blanche avant de monter dans l'hélicoptère présidentiel Marine One, Donald Trump a dit s'attendre à des discussions "très productives" à Biarritz.

Mais il a aussi brandi avec force la menace de représailles à l'imposition d'une taxe française sur les géants américains du secteur des hautes technologies.

"Je n'aime pas ce que la France a fait", a-t-il lancé. "Je ne veux pas que la France impose des taxes sur nos sociétés. C'est très injuste". 

"S'ils le font, nous imposerons des tarifs douaniers sur leurs vins", a-t-il ajouté. "Des tarifs douaniers comme ils n'en ont jamais vu", a-t-il insisté, tout ajoutant qu'il avait de "très bonnes relations" avec son homologue français Emmanuel Macron.

Fin juillet, le président américain avait dénoncé la "stupidité" de son homologue français à propos de cette taxe votée début juillet par le Parlement.
 


La taxe dite Gafa crée une imposition des grandes entreprises du secteur non pas sur le bénéfice, souvent consolidé dans des pays à très faible fiscalité comme l'Irlande, mais à hauteur de 3% du chiffre d'affaires réalisé en France, notamment sur la publicité ciblée en ligne, la vente de données à des fins publicitaires et la mise en relation des internautes par les plateformes.

Avant cette nouvelle diatribe de Donald Trump, le maire de Bordeaux Nicolas Florian avait annoncé que du vin bordelais serait offert au président américain lors de son arrivée en Nouvelle-Aquitaine.  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus