Les salariés des Galeries Lafayette débrayent à Bordeaux, Pau et Biarritz

Pendant près d'une heure, entre 12h et 13h, les salariés des boutiques de province des Galeries Lafayette se sont réunies en AG à l'appel d'une intersyndicale. Ils réclament une prime de 1000 euros accordée fin novembre à leurs collègues de Paris Haussmann.

Une centaine de personnes à Bordeaux et une vingtaine à Pau et Biarritz ont cessé le travail le temps d'une réunion intersyndicale de protestation. Ces salariés s'estiment lésés par rapport à ceux du boulevard Haussmann à Paris. "La direction n'a pas à différencier ses salariés, on travaille pour la même enseigne, le même patron" s'indignent-ils.

Tous revendiquent la prime de 1000 euros obtenue par leurs collègues parisiens au nom "de l'égalité de traitement des salariés".

Cette prime, versée fin novembre, était destinée à remercier les employés de la maison mère suite à des conditions de travail difficiles pendant l'été.

A Bordeaux, les représentants syndicaux soulignent qu'ils ont eux aussi subi de lourdes contraintes cette année, notamment en raison des travaux réalisés au sein du magasin homme.