SNCF : le trafic reste très perturbé ce dimanche en Nouvelle-Aquitaine

Le parvis de la gare Saint-Jean, à Bordeaux. / © Google street view
Le parvis de la gare Saint-Jean, à Bordeaux. / © Google street view

Troisième jour de perturbations à la SNCF, la circulation des trains reste très limitée, alors que les syndicats continuent à défendre leur "droit de retrait", après un accident cette semaine. Gouvernement et direction dénoncent une "grève sauvage". 

Par AR (et AFP)

En ce troisième jour de perturbations à la SNCF, le trafic ferroviaire reste très limité en Nouvelle-Aquitaine ce dimanche 20 octobre. 

Si la plupart des TGV circulent, 9 sur 10, seul un Ouigo sur trois prendra le départ.  
 

Comme la veille, aucun Intercité ne prendra le départ depuis Bordeaux.

Sur la ligne Paris-Limoges-Toulouse, quatre trains doivent circuler ce dimanche. 

Enfin, pour les TER, le trafic est estimé à 20% dans la région.  
 

"Une situation de blocage"

 
À l'origine du mouvement, un accident survenu mercredi soir, lorsqu'un TER reliant Charleville-Mézières à Reims a percuté un convoi routier exceptionnel coincé sur un passage à niveau à Saint-Pierre-sur-Vence (Ardennes), faisant 11 blessés dont plusieurs hospitalisés, selon la préfecture.

Le conducteur, qui a porté secours aux passagers alors qu'il était lui-même blessé, était le seul agent SNCF à bord du train.
 

    
Dès jeudi puis jusqu'à dimanche à la prise de service, des agents de conduite et contrôleurs ont fait valoir leur droit de retrait, tandis que la direction et le Gouvernement dénonçaient une "grève sauvage". 

"On est dans une situation de blocage", résume Didier Mathis, de l'Unsa ferroviaire, pour qui "s'il n'y a pas d'avancée de la part de la direction, on peut supposer que le mouvement va se poursuivre, car le problème de danger n'est pas réglé".

Quant à son collègue de SUD-Rail Julien Troccaz, il juge "difficile de faire des prévisions" pour la suite du mouvement car "le droit de retrait est individuel".

Mais il estime que le patron de la SNCF et l'exécutif "jouent le pourrissement total" du conflit. 



Reportage à la gare Saint-Jean samedi 19 octobre : 
SNCF : le trafic très perturbé en Nouvelle-Aquitaine samedi 19 octobre
Equipe : DUBIEILH Margaux, MAZÈRES Dominique, HOSTEIN-JACQUIER Sabine



 

Sur le même sujet

Changement d'heure

Les + Lus