• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Châtellerault : quand rentrée rime avec REP+ réformé

La rentrée se prépare pour ses prfesseures des écoles de CP du groupe solaire Lavoisier de Châtellerault (Vienne) / © France 3 Poitou-Charentes
La rentrée se prépare pour ses prfesseures des écoles de CP du groupe solaire Lavoisier de Châtellerault (Vienne) / © France 3 Poitou-Charentes

Dans quelques jours, les élèves feront leur rentrée. Les enseignants les ont déjà précédés. Certains seront au cœur d’une réforme : le dédoublement des classes de CP dans les REP+, les réseaux d’éducation prioritaire renforcée. Les classes de CP n’y compteront que 12 élèves.

Par Coralie Roland

Dans le groupe scolaire Lavoisier de Châtellerault, ce mois de septembre ne sera pas tout à fait comme les autres. Cette année, trois professeurs des écoles vont se partager les 33 élèves de CP. 12 élèves par classe en CP dans les réseaux d’éducation prioritaire renforcé, c’était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron.
Dédoublement des classes de CP dans les secteurs classés REP+
Un reportage de F. Bombard, L. Pelletier et C. Pougeas avec les interviews de Stéphanie Rabot, professeure des écoles, de Matthieu Menaut, secrétaire départemental SNUipp (86), de Jean-Pierre Abelin, maire de Châtellerault et d’Alain Claeys, maire de Poitiers
A Châtellerault, cinq écoles font partie du réseau d'éducation prioritaire renforcé. Quatre sont concernées par la réforme voulue par Emmanuel Macron. Implantée au cœur de la plaine d'Ozon, l'école Lavoisier subit aussi actuellement d'importants travaux.

Réduire le nombre d'élève à 12 en classe préparatoire, une mesure soutenue par les instituteurs. Mais le principal syndicat des professeurs des écoles est inquiet pour la rentrée 2018 lorsque la mesure sera étendue au CE1 et à toutes les écoles classées en réseau d'éducation prioritaire.

En Poitou-Charentes, une quinzaine d'établissement sont concernés par cette réforme cette année. Plusieurs le seront à Poitiers, mais dans un an.

 

Sur le même sujet

Les toits de la cathédrale St Front ouverts au public

Les + Lus