Fonderies du Poitou : un accord bientôt signé entre Renault et Liberty House

Image d'illustration. / © Laurent Gautier - France 3 Poitou-Charentes
Image d'illustration. / © Laurent Gautier - France 3 Poitou-Charentes

Renault et Liberty House devraient signer, ce week-end de Pâques, un protocole d'accord pour la reprise des Fonderies du Poitou à Ingrandes-sur-Vienne. Explications.

Par Mary Sohier

Après trois renvois des tribunaux de commerce, il semblerait que l'épilogue sur la reprise des Fonderies du Poitou approche à grand pas. Ce vendredi 19 avril, les syndicats ont appris qu'un protocole d'accord est sur le point d'être signé ce week-end entre Renault et Liberty House. Cette annonce arrive quelques jours avant l'audience prévue mercredi 24 avril.

Le site d'Ingrandes-sur-Vienne est en redressement judiciaire depuis plusieurs mois.


Renault maintient ses commandes

Le candidat à la reprise souhaitait trouver un accord avec le constructeur automobile pour s'assurer que le groupe maintiendrait ses commandes. C'est chose faite. Cette promesse est un bon point les syndicats qui se montrent tout de même prudents : "Même si l’engagement de Renault est vraisemblablement en amélioration, l’incertitude demeure en 2021 avec la chute des volumes Renault."


Combien de licenciements ?

Concernant les effectifs, l'offre de reprise formulée par Liberty House prévoit de conserver 326 salariés en CDI. Entre les départs volontaires et les licenciements secs, plus d'une centaine d'employés seraient licenciés.

Autre annonce : "Renault a versé 800 000 € pour couvrir les salaires d’avril, l’AGS couvrira le complément de nos salaires", peut-on lire sur le communiqué du syndicat. Des détails pas encore confirmés pour le groupe.

Sur le même sujet

Les + Lus