• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Inondations : la crue pourrait coûter un milliard d'euros

L'opération de sauvetage des véhicules bloqués sur l'A10 en raison des inondations a démarré dimanche. / © Maxppp
L'opération de sauvetage des véhicules bloqués sur l'A10 en raison des inondations a démarré dimanche. / © Maxppp

La menace d'importantes inondations semble s'éloigner et les véhicules bloqués sur l'A10 commencent à être évacués. Une semaine après le début des intempéries qui ont fait quatre morts et 24 blessés, le coût des dégâts pourrait être supérieur au milliard d'euros.

Par BD (avec AFP)

Ce lundi, au ministère de l'Intérieur, le Premier ministre fait un point complet de la situation avec les ministres de l'Environnement Ségolène Royal, de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, des Finances Michel Sapin, des Collectivités territoriales Jean-Michel Baylet et de l'Economie Emmanuel Macron ainsi que le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. 

Autour de la table, se trouveront aussi les représentants des administrations et des services publics concernés par la gestion des inondations. Des centaines de communes touchées, des gares inondées, des milliers d'entreprises et de commerces affectés par une semaine de crue, sans oublier les agriculteurs et les particuliers sinistrés : les premières évaluations et la liste des dépenses à venir laissent entrevoir un coût supérieur au milliard d'euros.

L'après-crue s'organise. Ainsi, au nord d'Orléans (Loiret), une opération d'envergure a permis d'évacuer dimanche les 200 voitures bloquées depuis mardi entre deux nappes d'eau sur une portion de l'A10 sur laquelle il a fallu créer un corridor sec et d'entamer l'évacuation de la centaine de poids-lourds.

Quatre morts, 24 blessés 

A Paris, la décrue s'est confirmée, le niveau de la Seine redescendant à 5,62 m à 17H00, alors que la montée continue des eaux jusqu'à 6,10 m dans la nuit de vendredi à samedi avait suscité l'inquiétude. Il s'agit de la plus forte crue depuis 1982 dans la capitale (6,18 m cette année-là), très loin cependant de celle de 1910 (8,62 m).

Au total, 14 départements étaient encore en vigilance orange inondations dimanche, à 16H00, dans la région Centre, et Normandie et en Ile-de-France. De nouvelles pluies sont attendues ces prochains jours mais elles "ne sont pas de nature à impacter significativement" l'écoulement des eaux vers l'aval dans les bassins de la Seine et du Cher, selon Vigicrues.

Enfin, à 10 jours du début du baccalauréat, Najat Vallaud-Belkacem a promis de la "bienveillance" pour les candidats, si leur accès aux centres d'examen était compromis notamment par les inondations.

A lire aussi

Sur le même sujet

Wing ride

Les + Lus