Après les incendies de voitures la nuit du 31 octobre, le quartier de Bel Air à Poitiers ne comprend pas

Dans la nuit du 31 octobre au 1 er novembre des voitures ont été incendiées dans le quartier de Bel Air. Des véhicules du centre communal d'action social et celles de certains habitants du quartier. Les auteurs sont  recherchés, sur place c'est l'incompréhension qui domine.

© Ingrid Gallou (France Télévisions)
7 voitures au total ont été détruites dans la nuit de mercredi à jeudi. Des véhicules du centre communal d'action social et des véhicules d'habitants du quartier. Le feu a parfois été allumé juste sous les voitures. Et pour de nombreux habitants, cet épisode de vandalisme n'est pas nouveau. Certains avaient déjà perdu une voiture dans les mêmes circonstances il y a 3 ans.

Pour autant, c'est l'incompréhension. Pourquoi s'attaquer aux voitures de gens qui travaillent? Pourquoi brûler celles du CCAS , un service qui oeuvre au quotidien à l'amélioration de la vie dans le quartier? Les réponses à ces questions, personne ne les a pour le moment. La police a commencé son enquête en interrogeant ceux ou celles qui auraient pu voir ou entendre quelque chose ce soir là. Mais les auteurs et les raisons restent inconnus.

Le maire de la ville, Alain Claeys s'est rendu dans le quartier hier à la rencontre des habitants pour leur apporter son soutien mais aussi pour entendre leurs revendications. Il assure que le travail de fond mené dans le quartier sera maintenu voire augmenté si nécessaire.

 Reportage d'Ingrid Gallou, laurence Couvrand et Nicolas Colombeau. Intervenants : Valérie Jourdain, directrice personnes  âgées et handicapées au CCAS  de Poitiers. Commandant  Laurent Calliot, commissariat de Poitiers. Alain Claeys, maire de Poitiers.
Incendies de voitures à Bel Air
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité social