Vivonne : les gardiens de prison mobilisés ce lundi suite à des agressions

Publié le Mis à jour le
Écrit par V. Prétot + EG

La CGT appelait les gardiens du centre pénitentiaire de Vivonne (Vienne) à se rassembler ce lundi pour alerter sur la multiplication des agressions. Vendredi, un détenu de la prison était convoqué devant le tribunal de Poitiers pour des faits de violence.

Trois agressions de gardiens en l'espace de trois semaines à la prison de Vivonne (Vienne). La Cgt tire la sonnette d'alarme.



Ce lundi, le syndicat a donc lancé donc un appel à la mobilisation, les gardiens étaient invités à se rassembler devant le Centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne.



Selon le syndicat, les violences envers les surveillants se sont multipliées en 2018 suite à des agressions subies par le personnel, "pour un oui ou pour un non"  explique l'un des représentants de la CGT dans notre reportage. 

La CGT pointe notamment le manque de personnel : 190 surveillants sont affectés à l'établissement où sont détenus 689 hommes et femmes. Selon le syndicat, il  faudrait une vingtaine de gardiens en plus. 



Ce sous-effectif est surtout problématique face aux détenus considérés comme dangereux, ils sont une trentaine.



Dernier incident en date, le 14 janvier, cinq gardiens ont été blessés alors qu'il tentait de contenir un détenu violent. L'homme âgé de 25 ans était convoqué devant la justice ce vendredi pour des faits de violence.

L'affaire a été renvoyée au 8 février.

En attendant, le personnel pénitentiaire déplore de la violence physique et verbal dans l'enceinte de la prison.



Le reportage d'Antoine Morel, Thomas Chapuzot et Carine Grivet.



Intervenants : Elise Farine, avocate de la défense; Aurélien, agent pénitentiaire de Vivonne, partie civile.


 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité