L'inquiétude des ressortissants ukrainiens à Poitiers après l'invasion russe de leur pays

Publié le
Écrit par Clément Massé .

Depuis jeudi matin, les Ukrainiens de l'étranger observent avec inquiétude l'invasion russe de leur pays. À Poitiers, une famille témoigne de son angoisse tandis que les manifestations de soutien à l'Ukraine se tiennent dans la région.

Depuis jeudi matin, Nadia a les yeux rivés sur sa télévision et son téléphone pour suivre les informations en provenance d'Ukraine. Installée à Poitiers depuis dix ans, elle suit la progression de l'invasion militaire russe de son pays. 

"Je ne pensais pas que [l'invasion serait] déclenchée", raconte la jeune femme depuis son domicile poitevin. "On pensait tous que ce [serait] juste du bluff."

Nadia multiplie les appels à ses proches restés à Dnipro, cette ville de l'est de l'Ukraine dont elle est originaire. Elle craint pour la vie de son frère et de sa mère. 

Aujourd'hui, on est tous emprisonnés par Poutine. Je me sens inquiète et un peu impuissante aussi. Je ne sais pas comment aider.

Nadia, Poitevine née en Ukraine

"Il y a eu beaucoup de morts, un peu partout dans les villes", lui indique sa mère par téléphone, lors de notre rencontre chez elle, jeudi. "Des militaires et des civils", lui précise-t-elle.

Son frère, âgé d'à peine 18 ans, vient de suivre l'exemple de nombreux volontaires : il veut rejoindre les rangs de l'armée pour défendre son pays. 

"À 18 ans, quelqu'un qui ne sait même pas tenir une arme, je ne sais pas s'il pourra faire quelque chose", témoigne Nadia. 

Jeudi soir, la famille de Nadia a finalement pris la route de l’exil, comme environ 100.000 citoyens ukrainiens. Ils espèrent se réfugier en Roumanie ou en Pologne.

"Aujourd'hui, on est tous emprisonnés par Poutine. Je me sens inquiète et un peu impuissante aussi. Je ne sais pas comment aider", poursuit-elle.

Manifestation de soutien

À la suite de l'invasion russe de l'Ukraine, les manifestations de soutien se sont multipliées.

La ville de Niort a dressé le drapeau ukrainien sur la façade de la mairie, aux côtés des drapeaux français et européen tandis qu'un appel à se rassembler est prévu vendredi soir dans la ville.

De leur côté, des élus du conseil municipal de Poitiers ont appelé à un premier rassemblement pacifique hier soir sur le parvis de l'hôtel de ville illuminé aux couleurs de l'Ukraine. Il a rassemblé jusqu'à quelques centaines de personnes. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité