Les militants socialistes de la Vienne re-voteront le 13 avril pour désigner leur candidat dans la première circonscription

Les résultats du pemier vote d'investiture du 8 décembre dernier pour cette circonscription avaient été invalidés par la Commission Electorale Nationale du PS qui avait pointé des irrégularités manifestes.
Xavier Moinier l'avait emporté de seulement huit voix sur Aurélien Tricot.

C'est donc un nouvel épisode dans la guerre pour la succession d'Alain Claeys dans la première circonscription de la Vienne.

En décembre dernier, au Parti Socialiste, les militants avaient investi Xavier Moinier avec 76 voix contre 68 pour son adversaire Aurélien Tricot.

Le perdant n'avait eu d cesse de pointer des irrégularités dans le déroulement de l'élection.

Après l'audition des deux candidats et du représentant de la fédération socialiste, Luc Bonzon, le Parti avait décidé de prendre en compte les doutes soulevés par Aurélien Tricot. "Mon honneur a été lavé", avait estimé l'adjoint au maire de Poitiers.

De grossières entorses aux règles en vigueur avaient pu être mises au jour.

Deux électeurs s'étaient par exemple domiciliés à l'adresse d'une boîte de nuit poitevine pour glisser un bulletin dans l'urne. Et à six mois du scrutin, un nombre d'adhésions étonnamment élevé avait été relevé sur une seule section du PS à Poitiers.

Le 13 avril prochain, les militants socialistes poitevins seront les seuls en France à reprendre le chemin des urnes après l'invalidation d'une primaire pour les prochaines élections législatives.

Un vote sous étroite surveillance de la rue de Solférino.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections législatives politique élections parti socialiste