Moins de dossiers en attente à la cour d'appel de Poitiers

Audience solennelle de la cour d'appel de Poitiers / © Antoine Morel, France Télévisions
Audience solennelle de la cour d'appel de Poitiers / © Antoine Morel, France Télévisions

La cour d'appel de Poitiers a tenu ce lundi son audience solennelle, l'occasion de faire un bilan d'activité pour l'année écoulée qui montre pour une fois, une baisse sensible du nombre d'affaires en attente, notamment les affaires pénales.

Par Sophie Goux avec Antoine Morel

Plus de sessions d'assises, donc plus de dossiers traités, la procureure générale de la cour d'appel de Poitiers s'est félicitée  de cette amélioration lors de l'audience solennelle. En 2016,  96 affaires étaient en attente, en 2019 elles n'étaient plus que 46. Une meilleure efficacité dont se félicite la procureure :

Nous enregistrons une amélioration très nette sur l'activité des cours d'assises et, de ce point de vue, nous avons pu annoncer une réduction du stock spectaculaire qui nous satisfait pleinement.
- Dominique Moyal, procureure générale.

Mais toute médaille a son revers, si le stock d'affaires diminue en cour d'assises, il ne baisse pas en correctionnelle.

Avec cet effort que nous avons effectué depuis trois ans à moyens constants, nous accusons un retard auquel nous allons travailler cette année pour le jugement des affaires correctionnelles en appel.
- Dominique Moyal, procureure générale.

L'audience solennelle qui se tenait pour la première dans le tout nouveau palais de justice a été perturbée par une manifestation des avocats du barreau de Poitiers venus dénoncer la réforme des retraites et la fin programmée de leur régime autonome et solidaire. Avec la réforme proposée par le gouvernement, leurs cotisations retraites passeront de 14 à 28%, une hausse qui pourrait plonger des petits cabinets dans des grandes difficultés, selon les avocats.

Sur le même sujet

Les + Lus