Cet article date de plus de 3 ans

N'oubliez pas : le passage à l'heure d'hiver, c'est cette nuit

La nuit prochaine de samedi à dimanche, nous allons passer à l'heure d'hiver. Chaque année, c'est le casse tête. Faut-il reculer ou avancer nos réveils. C'est simple, pour l'heure d'hiver, quand il fait bon rester sous la couette, nous gagnons une heure de sommeil. A 3 h du matin, il sera 2 heures.
La nuit prochaine, nous passons à l'heure d'hiver. A trois heures du matin, il sera deux heures.
La nuit prochaine, nous passons à l'heure d'hiver. A trois heures du matin, il sera deux heures. © AFP
Il faudra donc reculer vos réveils, montres et pendules d'une heure avant de vous coucher puisque dans la nuit à 3 heures, il sera 2 heures. Une heure de sommeil en plus donc ou une heure de fête en plus pour ceux qui ne seront pas encore coucher. A consommer avec modération, bien évidemment comme le rappelle ce tweet de la Gendarmerie nationale. 
##fr3r_https_disabled##


Plus d'accidents à cause du manque de luminosité


Chaque année, avec le passage à l'heure d'hiver et la nuit qui tombe plus tôt et le manque de luminosité, le nombre d'accidents impliquant des cyclistes ou des piétons augmentent. Soyez prudents et signalez vous en étant éclairés ou en portant des des vêtements réfléchissants.


Quand le changement d'heure perturbe


Si pour la majorité de la population, le changement d'heure est vite assimilé, il se révèle plus difficile à vivre pour certaines personnes fragilisées. Les bébés, dont les cycles de sommeil peuvent être bouleversés avec des couchers et des réveils compliqués à recadrer. Les personnes âgées ou malades peuvent elles-aussi être perturbées par la modification de leur rythme de vie et le manque de lumière en fin de journée et s'adapter plus difficilement aux nouveaux horaires. Enfin, les personnes commençant à travailler très tôt peuvent avoir besoin de quelques jours d'adaptation pour bien se caler.
Mais pour le professeur Xavier Drouot, chef de service au centre régional des pathologies du sommeil du CHU de Poitiers, le passage à l'heure d'hiver n'est pas celui qui provoque le plus de bouleversements pour notre corps et notre sommeil.

"Ce changement d'horaire là est plutôt bien vécu par l'ensemble de la population. On s'y adapte relativement facilement et très vite" nous explique-t-il.

durée de la vidéo: 01 min 40
Passage à l'heure d'hiver et sommeil



Et ceux qui n'aiment pas l'heure d'hiver doivent prendre leur mal en patience. Le passage à l'heure d'été en 2018, ce sera le dimanche 25 mars à 2 heures.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société