#OnVousRépond. Le pass et les adolescents, durée de validité du pass vaccinal et 4e dose

Publié le
Écrit par CH & FL

Au sommaire aujourd'hui de notre rubrique #OnVousRépond, le pass et les adolescents, durée de validité du pass vaccinal et la 4e dose.

La santé est source de nombreuses questions que vous nous faites régulièrement parvenir. France 3 se mobilise pour tenter de vous apporter les réponses, que vous attendez, en vous fournissant des informations pratiques et nécessaires.


♦  Je suis allé dans un centre de vaccination pour faire mon rappel (la 3e dose) mais on m'a dit que je n'étais pas concerné. Est-ce normal ?

Enzo, 15 ans, Buxerolles (86)

Oui, c'est normal car les 12-15 ans ne sont pas concernés par le pass vaccinal. Le pass sanitaire est encore d'actualité pour cette tranche d'âge à condition d'avoir reçu deux doses. Pour ceux qui ne sont pas vaccinés ou qui n'ont qu'une seule dose, ils peuvent accéder aux lieux soumis au pass avec la preuve d'un test négatif de moins de 24h. Pour résumer, les adolescents bénéficient de l'ancienne méthode, avant l'entrée en vigueur du pass vaccinal.

♦  J'ai eu deux doses de vaccin en mai puis en juin. J'ai été infectée en novembre dernier. Contrairement aux annonces du ministre de la Santé, mon pass vaccinal sur #TousAntiCovid indique une fin de validité au 8 mars. Pourquoi ?
Cécile, Saintes (17)

Effectivement, Olivier Véran a annoncé un assouplissement des règles : une infection égal une injection. Cette annonce faite le 2 février entrera officiellement en vigueur ce mardi 15 février. L'application devrait donc se mettre à jour et indiquer que dans le cas de Cécile le pass aura une durée illimitée. Les autorités conseillent cependant de faire le rappel même après deux doses et une infection.

♦  J'ai mes trois doses (mai, juin et décembre). L'application #TousAntiCovid me dit de faire une 4e dose au mois de mars. Dois-je prendre rendez-vous ?
Marine, Parthenay (79)

Il n'y a pas d'urgence à prendre rendez-vous puisqu'il s'agit d'un message automatique. "Aujourd'hui, une 4e dose n'est pas justifiée" affirmait le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale fin janvier, "sauf pour les publics les plus fragiles", les immunodéprimés qui représentent trois millions de personnes en France.

Posez-nous vos questions

Nous ne pourrons nous substituer aux professionnels de santé ou aux spécialistes de ces questions. Néanmoins, nous pourrons les consulter et rassembler les informations sur ces sujets, qui parfois, sont de véritables casse-tête pour tout un chacun. C'est aussi l'occasion pour vous d'apporter votre témoignage, sur les sujets qui vous intéressent.

Pour cela, nous vous proposons de remplir le petit formulaire ci-dessous. Nous essayerons de répondre à vos questions, le plus justement possible.