• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Poitiers : une étudiante en psychologie intégrée en Master 2 sur décision de justice

© France 3
© France 3

L'université de Poitiers a du intégrer une étudiante en Master 2 de psychologie après une ordonnance en référé rendue par le tribunal administratif de Poitiers.

Par Christine Hinckel

A l'université de Poitiers, le Master 2 en psychologie mention "Psychologie clinique psychanalytique : cliniques du corporel et du lien" est très demandé mais seulement 25 places sont accordées alors que 220 dossiers d'admission avaient été déposés en fin d'année dernière.
Une étudiante dont l'inscription avait été refusée a saisi la justice pour contester cette décision. Le tribunal administratif de Poitiers a statué le 18 octobre dernier en sa faveur. Une ordonnance en référé demande à l'université de suspendre le refus de la candidature de la plaignante et de l'inscrire en deuxième cycle de master.
"Le juge du tribunal administratif de Poitiers a pris acte que les modalités de recrutement n'avaient pas été définies" explique Maître Florent Verdier, avocat au barreau de Bordeaux et spécialisé dans ce genre de procédures.


"Les notes, un critère nécessaire mais pas suffisant"

De son côté, l'université de Poitiers affirme que la procédure a été respectée et qu'il avait été expliqué aux étudiants que les notes n'étaient pas le seul critère pris en compte.
"Le responsable de ce master a organisé deux réunions pour préciser aux étudiants de Master 1, les critères d'admission en M2 et il leur a été précisé très clairement que les notes n'étaient pas un critère suffisant. C'est un critère nécessaire mais que leur implication dans la pratique clinicienne était un élément essentiel à prendre en considération." précise Emmanuel Aubin, vice-président de l'Université de Poitiers chargé des relations sociales.
La procédure judiciaire n'est pas close. Après cette ordonnance prise par le tribunal administratif,  l'université se réserve la possibilité d'un recours en cassation devant le conseil d'Etat.

Plus d'informations avec le reportage de François Bombard, Stéphane Bourin et Marion Reiler :
Poitiers : une étudiante en psychologie réintégrée sur décision de justice




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Paul Roche, premier secrétaire fédéral PS de la Corrèze

Les + Lus