Poitiers : Kevin Lefebvre, manipulateur et menteur, a-t-il prémédité le meurtre de son ex-compagne ?

Deuxième jour du procès aux assises de la Vienne de Kevin Lefebvre. Il est accusé d'avoir tué par strangulation en 2016 à Civaux une des ses compagnes.
Meurtre ou assassinat, c'est l'enjeu des débats prévus pour durer jusqu'à demain vendredi.
Depuis hier, la personnalité de Kevin Lefebvre est examiné par la Cour.
L'accusé apparaît comme un homme manipulateur, violent et affabulateur dont le parcours de vie a été chaotique mais les experts psychiatres n'ont décélé aucun trouble mental pouvant atténuer sa responsabilité. Il est soupçonné d'avoir étranglée son ex compagne, de 28 ans son aînée, dans la maison de cette dernière.

Les gendarmes avaient découvert le corps de Chantal Delaunay, recroquevillé dans les toilettes. La maison avait été nettoyée et tous les effets personnels de la victime rangés dans des sacs poubelle.
Ce matin, au deuxième jour de son procès, il a reconnu avoir tué sa victime, Chantal Delaunay, et avoir consulté juste avant un site sur la strangulation. Ses propos fragilisent la thèse de l'accident que Kevin Lefevbre a toujours mis en avant.


Le compte-rendu d'audience avec Alain Darrigrand, Stéphane Bourin et Alexandre Liégard : 
 
Deuxième jour du procès de Kévin Lefèbvre devant les assises de la Vienne ©France 3 Poitou-Charentes




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société