Poitiers : le père Gourrier quitte “Les grandes Gueules”

Dernière participation aux "Grandes Gueules" pour le père Patrice Gourrier / © Thomas Chapuzot (FTV)
Dernière participation aux "Grandes Gueules" pour le père Patrice Gourrier / © Thomas Chapuzot (FTV)

Le très médiatique prêtre poitevin participait ce jeudi matin à sa dernière émission de radio sur RMC. Il met donc fin à onze ans de collaboration avec les "Grandes Gueules" pour se consacrer pleinement à une nouvelle association qui prendra en charge des jeunes victimes de burn-out.

Par Bernard Dussol

Comme d'habitude, Patrice Gourrier a pris son TGV ce matin en direction de Paris. Il devait honorer un rendez-vous important à 10 h pile : sa dernière émission de radio sur RMC. Il a profité de son voyage pour entamer une revue de presse et détailler les informations qu'il voulait aborder dans "Les Grandes Gueules".
Patrice Gourrier en route vers sa dernière émission de radio sur RMC / © Thomas Chapuzot (FTV)
Patrice Gourrier en route vers sa dernière émission de radio sur RMC / © Thomas Chapuzot (FTV)
Pour ce dernier rendez-vous radiophonique, les producteurs de l'émission lui avaient préparé une "table conflictuelle" en présence de Claire Opetit et d' Étienne Liebig, cet éducateur qui accuse le cardinal Barbarin de "complicité" dans l'affaire de pédophilie qui traverse l'église de France.

Pas de quoi impressionner Patrice Gourrier qui en a vu d'autres dans une émission qu'il fréquente depuis 11 ans. Si le prêtre poitevin quitte l'émission, c'est surtout pour récupérer du temps et mener à bien un projet qui lui tient à coeur. Il vient en effet de créer l'association Saint-Basile qui va prendre en charge des jeunes de 20 à 35 ans victimes de burn-out ou d'autres blessures liées aux abus de notre système économique.

Cette idée lui est venue pendant sa marche aux côtés de Jérôme Kerviel, le tradeur de la Société Générale à l'origine d'un énorme scandale financier. Le père Gourrier répond de cette manière à l'appel du pape François en expliquant qu'il viendra en aide à ces employés victimes de "dépression, de vide existentiel", bref à tous ces anonymes "broyés par un système économique où l'homme n'est plus au centre de tout", selon ses propres termes.

Le père Gourrier a déjà pris possession de locaux situés dans le centre ville de Poitiers pour y installer son association : une maison de 300 mètres carrés prêtée gracieusement par une particulière. Le site internet et la page Facebook ont été mis en ligne à 10h pile ce matin.  Un projet sans subvention, basé uniquement sur la générosité de chacun par le biais du financement participatif et une nouvelle aventure pour un prêtre qui en a déjà vécu de nombreuses.

Reportage de Marie-Ange Cristofari, Thomas Chapuzot et Josiane Etienne.
Dernière émission radio du père Gourrier








A lire aussi

Sur le même sujet

Match (solidaire) : Variétés Club de Didier Deschamps vs. Aviron Bayonnais

Les + Lus