À Poitiers, le tribunal a oublié de convoquer des parties civiles lors d'un procès

Leur petite-fille et nièce est morte dans un accident de voiture, le procès du conduteur s'est tenu début mai, elles n'ont pas été convoquées en tant que parties civiles, le tribunal les a oubliées.
Les lieux de l'accident entre Loudun et les Trois-Moutiers
Les lieux de l'accident entre Loudun et les Trois-Moutiers © Marie-Ange Cristofari, Francetv
C'est une histoire tragique, celle de la mort d'une jeune fille de 17 ans sur la route entre Loudun et les Trois-Moutiers, dans la Vienne. Ce jour de juillet 2017 Amandine est la passagère d'une voiture conduite par son petit-ami. Un freinage brutal, une collison entre 3 véhicules et la jeune fille est tuée. L'accident a fait aussi 5 blessés, dont une fillette de 9 ans grièvement atteinte.

Un procès en mai, sans toutes les parties-civiles


Le procès du petit-ami a eu lieu le 9 mai dernier. Les parents de la jeune Amandine en ont été informés par le tribunal. Mais d'autres membres de la famille, qui s'étaient pourtant constitués parties-civiles n'ont pas reçu l'information. D'abord, parce qu'en raison d'une brouille, ils n'ont pas été prévenus par la famille. C'est en lisant le journal que la grand-mère a appris que le procès avait eu lieu.
Mais, plus surprenant, le tribunal a également oublié de les convoquer. Une erreur admise dans un courrier qui nous est parvenu.

Il est exact que les grands-parents avaient écrit pour se constiuer partie-civile et que leur courrier n'a pas été suivi comme il convenait. Le procureur a adressé une lettre aux grands-parents pour leur apporter les explications necessaires. Le secrétariat du procureur.

Le jeune conducteur de la voiture sera fixé sur sa peine le 20 juin prochain. Le procureur a requis un an de prison avec sursis et une privation du permis de conduire pour une durée qui n'a pas encore été déterminée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers diversité société