Cet article date de plus de 4 ans

Poitiers : un tour de France pour parler de la fin de vie

Les militants de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD) sillonnent le pays ce mois de juillet, en bus afin de sensibiliser les Français à la fin de vie et notamment les inciter à rédiger leurs directives anticipées.

À Poitiers, comme dans une vingtaine d'autres villes en France, les jeunes de l'ADMD sont allés à la rencontre des passants pour leur parler de la fin de vie.
À Poitiers, comme dans une vingtaine d'autres villes en France, les jeunes de l'ADMD sont allés à la rencontre des passants pour leur parler de la fin de vie. © S. Goux, FTV
"Avez-vous pensé à rédiger vos directives anticipées ?"  C'est cette question que les bénévoles de l'association pour le droit de mourir dans la dignité poseront à tous ceux qu'ils croiseront au cours de la vingtaine d'étapes de leur Tour de France estival.

Le sujet n'est certes pas aisé à aborder. Il a dernièrement fait débat dans la presse et dans l'Hémicycle. Les nouveaux développements de l'affaire Vincent Lambert l'ont remis en lumière.

Et même si la loi Claeys-Léonetti, adoptée en janvier dernier, a quelque peu changé la donne, pour l'ADMD on est encore loin du compte. Christophe Michel, co-responsable des jeunes de l'ADMD, regrette notamment que "la decision finale revienne toujours au médecin. Nous souhaitons des directives anticipées totalement opposables, comme en Allemagne où la volonté du patient est respectée quoi qu'il arrive". 

Le bus de l'ADMD faisait étape ce samedi à Poitiers. Il sera à Guéret dimanche 10, à Limoges lundi 11, à Angoumême mardi 12 juillet. 

Voyez le reportage de Sophie Goux, Thomas Porlon et Martine Sitaud (intervenant : Christophe Michel, co-responsable des jeunes de l'ADMD) 
durée de la vidéo: 01 min 47
L'ADMD fait étape à Poitiers
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société santé