Téléthon 2021 : bel élan de générosité en Poitou-Charentes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marine Nadal

Les compteurs du Téléthon 2021 se sont arrêtés sur la somme de 85.933.166 euros au profit de la lutte contre les maladies rares. Un beau succès après la baisse notable de 2020, due à la crise sanitaire. La générosité des Picto-Charentais a permis de recueillir pas moins de 2.329.043 euros.

L’AFM-Téléthon a fait ses comptes. Les 3 et 4 décembre derniers, la 35e édition du Téléthon a récolté près de 86 millions d’euros au plan national. Un résultat quasi équivalent à celui de 2019, que les organisateurs espéraient vivement.

Du baume au cœur après une collecte 2020 en berne, marquée par l’annulation d’une majorité de manifestations dans un contexte sanitaire tendu. La baisse des dons avait été notable, tant au niveau national que local.

Le Poitou-Charentes renoue lui aussi avec ses performances d’avant-Covid. Avec plus de 500 animations à travers le territoire, ce sont 2.329.043 euros qui ont été récoltés. Près de 30 % de la somme totale de Nouvelle-Aquitaine.

Nous avons obtenu 16.000 euros de plus qu’en 2019, nous sommes tous super contents.

Julie Repolt, coordinatrice du Téléthon en Charente.

Dans le détail, les Deux-Sèvres contribuent à hauteur de 513.065 euros, la Vienne récolte 483.203 euros, la Charente 484.248 euros et la Charente-Maritime, département le plus peuplé de notre ancienne région, réunit la somme de 848.527 euros.

« Beaucoup de nouveaux organisateurs nous ont rejoints l’an passé, notamment des petites communes comme Mazerolles ou Chabrac », explique Julie Repolt, coordinatrice en Charente. Si le retour de la convivialité sur le terrain a largement contribué à ce beau résultat, les dons en ligne ou par téléphone au 3637 représentent désormais près de la moitié des contributions dans le département.

Même sentiment de fierté éprouvé dans la Vienne, où « la mobilisation des bénévoles a permis de dépasser de 30.000 euros l’année-référence qu’est 2019 », se félicite Régis Collorec. Parmi les initiatives marquantes pour le responsable de la coordination départementale, le challenge vélo de 30 heures à Chasseneuil-du-Poitou ou les défis sportifs relevés par les détenus du centre pénitentiaire de Vivonne.

Recherche constante de bénévoles

L’événement caritatif s’appuie sur une vraie mobilisation populaire depuis sa création en 1987. Et sur l’investissement de 250.000 bénévoles « qui débordent de créativité, d’énergie », selon les mots de Laurence Tiennot-Herment, la Présidente de l’AFM-Téléthon, invitée sur France 2 ce mercredi matin 30 mars.

Nous recherchons quatre animateurs de secteur géographique, à Chauvigny, Loudun et pour la zone de Grand Poitiers.

Régis Collorec, coordinateur dans la Vienne.

Des forces vives jamais assez nombreuses. « Nous recherchons plutôt des néo-retraités, pourquoi ? Parce qu’il faut être disponible en semaine, pour intervenir dans les écoles par exemple », explique Régis Collorec.

En Charente, Julie Repolt vit ses derniers instants en tant que coordinatrice départementale. Grâce à son expérience avec le Téléthon, la jeune femme est en pleine reconversion professionnelle. « Entre septembre et décembre, je peux m’investir jusqu’à trente heures par semaine. »

Un don de soi essentiel pour donner à l’association les moyens de continuer son combat contre les maladies génétiques rares. En 2020, elle a consacré 34 millions d’euros à soutenir les patients et leurs familles et financé plus de 200 programmes de recherche.

Rendez-vous pour la 36e édition du Téléthon, les 2 et 3 décembre 2022. Les couleurs seront le thème décliné cette année.