Troisième semaine de grève pour les agents de protection des centrales nucléaires EDF

Le mouvement de grève nationale des agents de sécurité des centrales nucléaires EDF se poursuit. Les salariés de la centrale de Civaux (86) entament leur troisième semaine de mobilisation. Ils demandent des moyens humains et matériels supplémentaires pour assurer la sécurité du site.

La centrale nucléaire de Civaux (86).
La centrale nucléaire de Civaux (86). © Antoine Morel / FTV
La colère des agents de sécurité des sites nucléaires EDF ne faiblit pas : ils sont en grève depuis trois semaines. Ils réclament plus de moyens pour assurer la sécurité des installations nucléaires.

"Depuis plusieurs années, la pression d'un acte de malveillance lié au terrorisme et la pression des militants anti-nucléaire, entre autres, obligent une protection des sites de plus en plus pointue, hors, malgré ce que peut afficher EDF lors de ses communications, le compte n'y est pas", affirme dans un communiqué Sébastien Roumet, membre du syndicat CGT de la centrale de Civaux (86).
Interview : Sébastien Roumet, délégué CGT de la centrale de Civaux (86)

Les agents de protection des sites nucléaires sont bien décidés à se faire entendre et ne comptent pas arrêter leur mouvement tant que la direction du groupe ne leur aura pas donné des moyens qu'ils jugent satisfaisants.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement société sécurité emploi économie social grève
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter