Victimes du terrorisme : Château-Larcher rend hommage à Chloé Boissinot

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.H

A Château-Larcher, dans la Vienne, un hommage a été rendu à Chloé Boissinot, l'enfant du pays victime des attaques terroristes de Paris le 13 novembre 2015. Une plaque portant son nom a été dévoilée sur le monument aux morts de la commune.

Chloé Boissinot allait fêter ses 26 ans le 13 novembre 2015 quand elle a été fauchée par une rafale d'arme automatique à la terrasse du Carillon dans le 10ème arrondissement.  

Sa mère Élisabeth Boissinot a assisté à la cérémonie d'hommage à sa fille au cours de laquelle une plaque commémorative a été apposée sur le monument aux morts.



Morte au nom de la France

L'initiative en revient au maire de la commune et elle est approuvée par les habitants. Une demande de dérogation devra être faite pour que cet ajout de plaque commémorative respecte la législation. En France, seuls les noms des soldats tombés pour la France peuvent être inscrits sur les monuments aux morts. Mais pour sa mère, Chloé est bien morte au nom de la France.

"J'ai même mis un drapeau à côté de sa tombe car j'estime qu'elle était française et c'est pour ça qu'elle a été tuée, parce qu'elle aimait la France, qu'elle aimait vivre à la française. Pour moi, c'est une victime comme ceux qui sont morts en 14/18 ou 39/45" déclare Elisabeth Boissinot.

Reportage de Jérôme Vilain, Stéphane Bourin et Josianne Etienne Intervenants : Francis Gargouil, maire de Château-Larcher et Elisabeth Boissinot, mère de Chloé


Avant cet hommage la mère de Chloé, nous avait indiqué qu'elle ne se rendrait pas aux cérémonies organisées à Paris le 13 novembre auxquelles assistera le chef de l'Etat.



 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité