Cet article date de plus de 3 ans

Vienne : le prix du beurre décolle, les revenus des éleveurs restent au plancher

Depuis un an, le prix du beurre flambe. Les cours mondiaux ont été quasiment multipliés par deux en raison de la pénurie du lait. Les professionnels de la boulangerie s'inquiètent et les producteurs laitiers eux n'en profitent pas.
Un reportage signé Anne-Marie Baillargé et Laurent Pelletier
Dans les boulangeries, les commerçants s'inquiètent la hausse du prix du beurre. La tonne est passée de 2500 à 5000 euros en un an. Les professionnels du secteurs menacent même de répercuter cette augmentation sur le tarif des viennoiseries.

Cet affolement des cours est due à un frein au début de la chaîne de production. Depuis l'abandon des quotas laitiers en 2015 par l'Union Européenne, les cours du lait se sont effondrés. La production baisse et les stocks s'épuisent... au point que la demande supplante l'offre. Le prix remonte, mais sans profiter aux producteurs.

La production de beurre ne représente que 10% de leurs débouchés. Le reste sert à la fabrication de lait écrémé et de lait en poudre.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie