La Vienne a aussi son festival de blues avec le Gartempe Blues Festival de Saint-Savin

Le groupe Blues Deep Down au Gartempe Blues festival le 16 août 2019. / © Anne-Marie Baillargé/ France Télévisions
Le groupe Blues Deep Down au Gartempe Blues festival le 16 août 2019. / © Anne-Marie Baillargé/ France Télévisions

Quant on parle de blues dans la région, on pense tout de suite à Cognac et son Blues Passions qui attire les foules et existe depuis plus de 25 ans. Le Gartempe Blues festival de Saint-Savin, dans la Vienne, ne joue pas dans la même catégorie mais en est tout de même à sa septième édition.

Par Christine Hinckel

Le Gartempe Blues Festival a été créé en 2013 et depuis il fait vivre le blues sous toutes ses formes au pied de l'abbaye classée au patrimoine mondial de l'Unesco. L'édition 2019 se termine ce week-end.
Cette année, le festival accueille 18 groupes et 80 musiciens. Pour trouver sa place, il mise avant tout sur les découvertes et les musiciens tournant en dehors des gros circuits et au fil des ans, il a rencontré son public. Une prouesse pour les organisateurs qui doivent composer avec un budget très serré, faute de subventions significatives.

"Notre problème numéro un, c'est le financement, c'est de se financer et de trouver des gens qui nous aident. Sachant qu'on arrive à faire venir 80 musiciens avec un budget de l'ordre de 46 000 euros. Donc on a pas besoin non plus de sommes extraordinaires." constate Alain Giraud, le président du festival.

Le Gartempe Blues festival​​​​​​​ joue en deuxième division et souhaite y rester pour conserver à la fois l'esprit et la convivialité de cette rencontre entre musiciens et public autour d'une même passion, celle des musiques afro-américaines, et avant tout du blues.



Le reportage au Gartempe Blues Festival d'Anne-Marie Baillargé, François Bombard et Marion Reiler. Ils sont allés à la rencontre des musiciens et du public :
Le Gartempe Blues Festival à Saint-Savin dans la Vienne
La septième édition du festival de blues de Saint-Savin dans la Vienne se termine ce week-end. Un festival qui mise sur les découvertes et doit composer avec un budget serré. Reportage d'Anne-Marie Baillargé, François Bombard et Marion Reiler

Sur le même sujet

toute l'actu musique

49 légionnaires venus recevoir leur confirmation en Dordogne

Les + Lus