Anduze : le gendarme qui avait arrosé de gaz lacrymogène les manifestants mis en examen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurence Creusot .

Le chef d'escadron Frédéric Warion a été mis en examen le 4 décembre 2012 pour violence aggravée. Le 21 janvier 2011, il avait vidé une bombe lacrymogène sur les opposants à la fusion entre Anduze et Alès.

Les quinze victimes du "gazage" avaient porté plainte, en majorité des personnes âgées. Tous s'opposaient au projet de fusion entre la communauté de commune Autour d'Anduze et le grand Alès.

Les images de l'agression violente avait fait le tour du net. Le commandant de gendarmerie d'Anduze, qui depuis a été muté à Marseille, visiblement excédé avait visé au visage un groupe de manifestants puis arrêté certains d'entre eux sans ménagement.

Les victimes craignant l'enlisement de la procédure judiciaire, avaient écrit un an plus tard au président de la République.

Voir le reportage de janvier 2012





Ce 4 décembre les représentants des associations concernés marquaient leur satisfaction. La procédure judiciaire suit son cours.

Le gendarme a été mis en examen pour violence aggravée, violence par une personne dépositaire de l'autorité publique sans incapacité et violence avec usage et menace d'une arme sans incapacité".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité