• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mariage gay : les opposants se mobilisent avant la manifestation du 13 janvier

Le mariage pour tous fait débat et a déjà suscité de nombreuses manifestations- Lyon Archives / © France 3 Midi-Pyrénées
Le mariage pour tous fait débat et a déjà suscité de nombreuses manifestations- Lyon Archives / © France 3 Midi-Pyrénées

A quelques jours de la première manifestation nationale contre le mariage pour tous, actions et déclarations se multiplient du côté des opposants comme de celui des partisans. Le débat est plus que jamais sensible. 

Par Marie Martin

Cette semaine, à moins d'opter pour un exil sur Mars, il sera difficile d'échapper au débat sur le mariage pour tous. 
Pas une journée, pas une heure presque sans qu'une personnalité, de gauche ou de droite, civile ou religieuse, célébrité ou anonyme, ne donne son avis sur la question. Et ces avis sont souvent tranchés.

Ceux qui iront


Première précision : la "manif pour tous" est un appel au rassemblement des opposants au mariage pour tous, comme l'intitulé ne l'explique pas. On trouvera dans le cortège parisien (mené par l'ex-humoriste reconvertie dans la communication papale Frigide Barjot) beaucoup de catholiques mais pas seulement puisque que toutes les religions monothéistes se sont déclarées opposées à ce projet de loi. 
Dans le détail, seront présents des mouvements religieux comme l'Institut Civitas, proche des catholiques intégristes, l'organisation nationaliste et royaliste Action française, ainsi que le collectif "En marche pour la vie" (La Trêve de Dieu, Renaissance catholique, Laissez les Vivre...), qui organise chaque année depuis 2004 un défilé anti-avortement.
Mais attention, tous ces courants ne défileront pas ensemble, certains souhaitant se démarquer du battage médiatique de  Frigide Barjot. Il y aura donc trois cortèges différents dans Paris. 
La droite française sera également représentée. Jean-François Copé, nouveau leader de l'UMP, espère bien rallier les militants à cette cause, après un mois de bataille avec son rival, François Fillon. Christine Boutin, présidente du Parti chrétien-démocrate, compte que "plusieurs centaines de milliers de personnes" se mobilisent dimanche.

Ceux qui  n'iront pas 


Ils sont d'accord mais n'ont pas envie de l'afficher. C'est le cas de Marine Le Pen par exemple. Le Front National sera représenté mais pas par sa présidente qui décidément ménage la chèvre et le chou, son électorat historique et les "progressistes", parmi lesquels certainement quelques partisans du mariage pour tous, concernés en premier chef.
Côté dignitaires religieux, même prudence. Le cardinal-archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, a fait savoir qu'il ne
participerait pas à la manifestation, sans exclure d'aller saluer les marcheurs. Le Grand rabbin de France Gilles Bernheim "n'appellera pas à manifester" non plus, pas plus que le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, qui laisse toutefois "à chacun la liberté de manifester ou non".

Le débat dans les écoles privées


Le responsable de l'enseignement catholique en France a envoyé fin décembre 2012 un courrier aux 8 000 établissements qu'il représente pour leur demander d'organiser des discussions autour de ce projet de loi.
Lundi matin, Vincent Peillon, le ministre de l'éducation nationale a demandé aux protagonistes de ce dossier de laisser l'école en dehors de ce débat de société. En Midi-Pyrénées, comme partout sur le territoire français, les parents d'élèves scolarisés dans ces écoles ne comprennent pas cette prise de position. Certains ont le sentiment que les écoles "libres" sont montrées du doigt. 

DMCloud:26563
Débat mariage pour tous dans les écoles privées

Un projet de loi qui dérange ?

Une majorité de Français souhaite un référendum sur le projet de loi, selon un sondage de l'Ifop pour Valeurs actuelles.
Mais sur le fond, une large majorité de Français (60%) est favorable à l'ouverture du mariage tandis que les partisans de l'adoption sont en minorité (46%), d'après un autre sondage Ifop pour le Journal du dimanche, publié mi-décembre.
Les partisans du mariage homo, qui avaient défilé le 16 décembre, appellent pour leur part à redescendre dans la rue le 27 janvier.
Avec ce mariage pour tous, la France serait le 11ème pays à ouvrir le mariage aux personnes de même sexe. Chez nos voisins belges, qui ont célébré 2 000 mariages homosexuels, on s'étonne un peu de ce que ce débat soit si houleux en France...



Sur le même sujet

Hérault : un

Les + Lus