Espalion : l'antiquaire victime d'une arme à feu, sa fille toujours activement recherchée

Info France 3 Midi-Pyrénées : l'autopsie de l'antiquaire à la retraite retrouvé mort à son domicile à Espalion (Aveyron) a révélé qu'il avait reçu une balle d'une arme à feu au thorax avant de subir sept coups de couteau. Sa fille de 47 ans est considérée comme "suspect numéro 1"

Les lieux du drame à Espalion
Les lieux du drame à Espalion © Rouzane Avanissian / F3 Midi-Pyrénées
L'autopsie de l'homme de 73 ans, ancien antiquaire, retrouvé mort lundi dans sa maison d'Espalion (Aveyron), a révélé qu'il avait été victime d'un coup de feu au thorax en plus des sept coups de couteau portés dans le dos, a indiqué à France 3 Midi-Pyrénées une source proche de l'enquête. L'autopsie a été menée mercredi au centre médico-légal de Montpellier. 
L'arme pourrait faire partie de la collection que possédait le retraité, issue de son ancienne activité professionnelle. Une expertise balistique est en cours sur plusieurs armes saisies à son domicile. 


Sa fille suspect numéro 1

Les gendarmes de la section de recherche de Toulouse, assistés sur place d'une brigade cynophile, sont toujours sur la piste de la fille de la victime, une hôtesse de l'air de 47 ans qui n'a pas donné de signe de vie depuis samedi, jour où elle a été aperçue à Espalion. Son téléphone portable a été retrouvé chez la victime et il n'y a pas eu de mouvement sur ses comptes bancaires depuis samedi dernier. 
Sa voiture, une Rover grise, a été retrouvée mercredi matin à Rodez. Selon les enquêteurs, une tierce personne l'aurait accompagnée samedi à Espalion. Ce sont des amis alertés par des courriers de l'hôtesse de l'air dans lesquels elle écrivait son intention de mettre fin à ses jours, qui ont donné l'alerte en début de semaine. 
D'importantes recherches sont menées ce mercredi à Espalion pour la retrouver. Une mare a été vidangée, sans succès. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers