Une étude américaine met en doute la toxicité du Bisphénol A

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin
La France a interdit le Bisphénol A dans les contenants alimentaires pour bébés, en 2013.
La France a interdit le Bisphénol A dans les contenants alimentaires pour bébés, en 2013. © France 3 Midi-Pyrénées

C'est un toxicologue américain dépendant du ministère de l'énergie qui l'affirme : les doses de Bisphénol A trouvées dans la population sont trop faibles pour être nocives. Ses affirmations reposent sur une étude portant sur 30 000 personnes de 19 pays. 

Voilà une étude qui va faire l'effet d'une bombe en France, où l'on vient d'interdire le Bisphénol A dans les contenants alimentaires pour bébés. 
Un toxicologue du Laboratoire national du nord-ouest pacifique qui dépend du ministère américian de l'Energie, Justin Teeguarden, relève que les doses de Bisphénol A relevées dans le sang de la population s'avèrent de nombreuses fois plus faibles que celles qui provoquent une toxicité chez les animaux. 
  • "Avec de telles concentrations, on ne peut pas dire, comme des études le font, que cela reviendrait à exposer des bébés à des doses massives de BPA équivalentes aux oestrogènes contenus dans une pilule contraceptive", a notamment noté le scientifique américain. 
De quoi faire bondit le député de Haute-Garonne, Gérard Bapt, qui est à l'origine de slois interdisant l'utilisation du BPA dans les biberons. Pourquoi donner du crédit à l'étude d'un scientifique susceptible d'avoir des liens avec l'industrie ?, a-t-il déclaré. 
Le Parlement français vient d'adopter un texte qui interdit l'utilisation du Bisphénol A dans les contenants alimentaires à partir de 2015, et dès 2013 pour ceux destinés aux bébés.
Le Canada, l'Union Européenne et au moins onze états américains l'interdisent dans les produits destinés aux enfants mais l'agence américaine des médicaments a rejeté en 2012 un appel visant à interdire purement et simplement la substance, au motif que les preuves scientifiques de nocivité seraient insuffisantes. 

durée de la vidéo: 01 min 49
Polémique américaine sur le Bisphénol A

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.