Cet article date de plus de 8 ans

Piloté depuis Toulouse, Curiosity ne réalise plus d'expériences pour le moment en raison d'une panne

Le robot Curiosity, en partie piloté à Toulouse, est à l'arrêt jusqu'à nouvel ordre. Il ne réalise plus d'expériences scientifiques pour le moment en raison d'une panne informatique.
© Nasa
Le robot Curiosity, en partie piloté à Toulouse, est au chomage jusqu'à nouvel ordre. Il ne réalise plus d'expériences scientifiques pour le moment.

La Nasa indique sur son site internet qu'en raison d'un souci avec un ordinateur, le robot a été mis en veilleuse cette semaine. Le temps de régler un problème de mémoire flash explique le Jet Propulsion Laboratory (JPL), basé à Pasadena (Californie) et responsable de la mission.

Le CNES (centre national d'études spatiales) et l'IRAP (institut de recherche en astrophysique et planétologie) ont pris les commandes du rover Curiosity en alternance avec avec une équipe de Los Alamos au Nouveau Mexique (Etats-Unis) pour piloter Curiosity de 16 heures à  heures du matin (heure californienne). Les scientifiques toulousains programment les consignes du rover et analysent les données de la camera laser et du laboratoire d'analyses, des instruments français qu'ils ont contribué à concevoir. La mission des ces instrument en particulier et de Curiosity en général est de déterminer la composition des roches sur le sol martien et de savoir s'il y a eu un jour de la vie sur Mars.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences recherche