France 3 Midi-Pyrénées prend l'accent latino-américain samedi sur son antenne

Publié le Mis à jour le

A l'heure où l'Amérique latine est sous les feux des projecteurs, France 3 Midi-Pyrénées fête dans ses programmes la 25ème édition du Festival Cinélatino. Journaux et émission spéciale lui sont consacrés samedi.

La 25ème édition du Festival Cinélatino vient de s'ouvrir alors même que l'actualité internationale met l'Amérique Latine sous les projecteurs. Entre la mort d'Hugo Chavez et la désignation du nouveau pape d'origine argentine, le cinéma latino américain y trouve un nouvel écho. Une ouverture que le festival de Toulouse compte bien exploiter pour faire connaître les réalités politiques des Etats-Nations de l'Amérique Latine.

France 3 Midi-Pyrénées a souhaité accompagner cette démarche et propose plusieurs rendez-vous.

Samedi 16 mars :


  • Le 12/13 et le 19/20. A midi, Pierre Nicolas, en direct de la cinémathèque de Toulouse reviendra sur la soirée d'ouverture. A 19h, Francis Saint-Dizier (Président de l'association organisatrice du festival - l'ARCALT) nous parlera de cette édition anniversaire, la 25ème, dont la programmation s'est mobilisée autour de quatre thèmes : les dictatures, la migration, les médias et le pouvoir et la mondialisation. Un peu plus tard dans le 19/20 Carmen Castillo, écrivaine et cinéaste chilienne, viendra présenter son dernier film "Mieux que chez moi".
     
  • A 11h30 dans La Voix est libre, Patrick Noviello et Laurent Dubois organisent le débat autour de la question : Les modèles politiques d'Amérique du sud : à suivre ou pas ? Alors que le continent européen s'enfonce dans la crise, l'économie en Amérique Latine est florissante, affichant des taux de croissance très élevés. Alors, quelle leçon en tirer ? quel regard peut-on porter sur les régimes politiques de la péninsule ?

    Avec nous pour en parler notamment, Jean-Pierre Bel, le président socialiste du Sénat, Pierre Esplugas, porte parole de l’UMP en Haute Garonne et Jean-Christophe Sellin, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon et du Parti de Gauche en Haute-Garonne.