Aire-sur-l’Adour : Malgré le bon vouloir des coletas

Décevant, le mot est faible, bétail de Prieto de la Cal. Moral en berne, fades, faibles ou sans caractère offensif. Malgré la bonne volonté qu’ont affiché les toreros et Leurs cuadrillas...

Par Vincent Bourg


DMCloud:79233
Corrida d'Aire-sur-l’Adour, dimanche 16 juin 2013
Dimanche 16 juin 2013

Le matin à 10h30 :


Louis Husson : Salut au centre
Andy Yunes : une oreille et une oreille

Trois erales de « Casanueva », propriété des Bats, père fils. Le 3ème, fort et noble, les deux autres négociables. Dernière « portée » d’origine Jandilla. Un sang nouveau, outre la lignée San Roman devrait arriver pour les « estives ».

Le soir à 18 h 00 :

Marc Serrano : Vuelta et silence
Javier Castaño : Silence et silence
Manuel Escribano : silence et silence

Saluts des banderilleros David Adalid et Fernando Sanchez au 5ème toro bis ; prix au meilleur picador, attribué à Tito Sandoval, ayant piqué ce même toro. Les trois de la cuadrilla de Castaño, comme de coutume.

Sept toros de Prieto de la Cal, bien roulés, d’armures « civilisées », fades, de demi-charges, trop arrêtés et anéantissant la séance.
Le 5ème , « déglingué » après 30 mètre en piste, naviguait comme un bateau ivre. Après moult essais de puntilla et huit tentatives de retour au corral, il fut occis en piste par un jeune vétérinaire d’un coup de pistolet électrique.
A vrai dire, le seul fait marquant d’une pesante corrida.

Environ 3/5ème de plaza. 30°4. Pas un mouton au ciel.

Sur le même sujet

Les + Lus