Du retour de Julio Aparicio

Julio Aparicio lors de son triomphe à Nîmes lors de la Pentecôte 2010, la veille du terrible accident de Madrid. / © JJ / SDT
Julio Aparicio lors de son triomphe à Nîmes lors de la Pentecôte 2010, la veille du terrible accident de Madrid. / © JJ / SDT

Artiste jusqu'au bout des zapatillas, Julio Aparicio décide de tenter un énième retour. On le sait fantasque, vite désabusé et " très juste" de courage. A 45 ans, sait-on jamais. Existent miracles et avec une telle personnalité, l'envie enfin, de graver son nom aux tables de la loi du grand toreo.

Par Vincent Bourg

       

Julio Aparicio Díaz soufflera dans quelques jours, le 4 janvier 2014, ses 45 ans. Julio a décidé de revenir en piste après avoir suspendu sa carrière pour la quatrième fois. La dernière, c’était en Mai 2012, suite à une lésion au talon d’Achille.
Julio Aparicio qui a prit l’alternative le 15 avril 1990 à Séville sera dirigé par l’ancien matador Antonio Mondejar.
D’Aparicio surgissent mes souvenirs :
- Sa magique novillada matinale à la Maestranza. J’avais comme voisin Luis Bollain qui assista à l’alternative de Belmonte et  pleurait de bonheur.
-  Son doctorat de matador sur le même sable andalou.
-  Un vol Madrid-Marseille, assis à ses côtés, on discuta de mistral et météo, la veille de gracier un toro à Nîmes.
-  Sa cornada insensée du lendemain à Las Ventas, la corne sortant par la bouche.
-  Un midi avec sa mère Malena, ancienne danseuse de flamenco. Georges avait amené de La Teste-de-Buch, trois bourriches d’huîtres. Salon privé de l’hôtel Colon de Séville. Début des agapes, Malena dit à la cantonade qu’elle avait été « empoisonnée » quelques années auparavant par une huître. Plombée l’ambiance, Rideau…Remarquez qu’on a tout fini avec du blanc sec, le maître d’hôtel galicien et un avocat, très ami, disait-on à l’époque, de la fille de Manolo Gonzalez.
- Le restaurant alias « el pollo » -le poulet-, quartier Chueca, Madrid. Notre fidèle QG les midis de San Isidro. En face, une salle de remise en forme et « muscu ». Zinedine Zidane et Julio Aparicio y apparaissent de fréquente façon.

Zoc.

Sur le même sujet

Les + Lus