• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mea culpa

© www.rcnradio.com
© www.rcnradio.com

On dit qu’annoncer par erreur le décès de quelqu’un lui donne au minimum vingt ans de vie en sus.

Par Vincent Bourg



 J’ai vers midi écrit un article sur la mort d’Antonio Caballero, confrère journaliste colombien. Mea culpa, il s’agit en fait de son homonyme, Antonio José Caballero, journaliste colombien, né la même année (1945), et excellent aficionado lui aussi. On lui doit une interview de Salvador Dali aux arènes de Las Ventas de Madrid et de nombreux reportages à travers le monde. Il fut notamment le premier à annoncer le retour au pouvoir du président vénézuélien Hugo Chavez et travailla tout comme Antonio Caballero au quotidien « El Tiempo » de Bogota.

zocato

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus