Midi-Pyrénées : le Plan Rail s'achèvera avec la rénovation complexe du viaduc du Viaur

Le viaduc surplombe la profonde vallée du Viaur. / © MaxPPP
Le viaduc surplombe la profonde vallée du Viaur. / © MaxPPP

Après cinq ans de travaux, le Plan Rail Midi-Pyrénées s'achève... Reste une ultime rénovation, celle du viaduc du Viaur : une remise en peinture de cet ouvrage du début du XXème siècle, qui représente un chantier presque aussi complexe que la rénovation de la Tour Eiffel. 

Par Marie Martin

Complexe

IIls ont gardé le "meilleur" pour la fin... Les dirigeants de réseau Ferré de France ont programmé la rénovation du viaduc du Viaur comme l'ultime étape du Plan Rail Midi-Pyrénées. Un chantier de remise en peinture qui, à première vue, apparaît assez anodin mais qui se révèle d'une complexité rare. 
Le viaduc du Viaur, inauguré en 1903, franchit la profonde vallée du Viaur, entre Rodez et Albi, à 116 mètres d'altitude. Il est situé sur les communes de Tauriac-de-Naucelle (Aveyron) et Tanus (Tarn). 
Ce pont avait pour objectif de permettre à la voie ferrée Carmaux - Rodez de franchir la rivière et de relier les versants tarnais et aveyronnais du Ségala, en désenclavant cette dernière. Le Ségala, région essentiellement agricole, vouée en priorité à la culture du seigle (« segal » en occitan) était, au XIXème siècle  un espace très enclavé, à l’écart des principaux échanges commerciaux.

Unique en France

Les caractéristiques de cet ouvrage ? Ce pont en acier est composé de deux poutres en porte-à-faux équilibrées (technique dite de "cantilever") et articulées. La voie ferrée passe au sommet et non au milieu de la structure. C’est le seul pont de ce type en France. Les deux parties ont été soudées pour des raisons de maintenance peu après la construction du viaduc.
C'est à un architecte de la Société de construction des Batignolles (aujourd'hui Spie Batignolles), Paul Bodin, que l'on doit le viaduc, dont la construction a duré sept ans. Le projet de Paul Bodin, Albigeois d'origine, était en concurrence avec celui d'un certain... Gustave Eiffel.
Ils auront d'ailleurs en commun que leurs deux ouvrages sont les plus complexes à rénover en France. 
Le Viaduc du Viaur a été classé « Monument historique » en 1984.

Plusieurs mois de travaux

Plus concrètement, les travaux de rénovation du viaduc devraient durer plusieurs mois, entre 2014 et 2015. Ils commenceront au printemps 2014, avec le confinement du tablier du pont et s'achèveront au premier trimestre 2015, avec les arches, moins difficiles à repeindre. La complexité du chantier tient aussi à l'évolution de la réglementation amiante qui impose de nouveaux seuils plus restrictifs. Un chantier-test a d'ailleurs été réalisé par RFF en 2012 pour s'assurer du bien-fondé de la méthode choisie. La ligne SNCF entre Carmaux (tarn) et Rodez (Aveyron) sera fermée du 31 mars 2014 au 28 septembre 2014. La remise en peinture des arches se fera quant à elle sans fermeture à la circulation.
Enfin, pour les amoureux du détail, la couleur choisie pour cette remise en beauté du viaduc est le "gris souris". 




Sur le même sujet

Insultes racistes pour l'AS Rousson

Les + Lus