Toulouse : les deux adolescents candidats au jihad placés en garde à vue

L'hôtel de police de Toulouse / © MaxPPP
L'hôtel de police de Toulouse / © MaxPPP

Les deux adolescents toulousains de 15 et 16 ans récupérés en Turquie après leur tentative de rejoindre la Syrie pour y faire le jihad ont été placés en garde à vue à Toulouse. 

Par FV avec AFP

Les deux jeunes de 15 et 16 ans, qui avaient tenté de rejoindre la Syrie et qui ont été récupérés en Turquie en fin de semaine dernière avant leur retour dans leurs familles, ont été placés ce mercredi en garde à vue à Toulouse.

Ils sont interrogés à l'antenne toulousaine de la Direction centrale du renseignement intérieur, a précisé une source policière qui confirmait une information de RTL.

Les deux jeunes garçons avaient été récupérés en Turquie et pris en charge par la police à leur retour en France. Ils ont été placés en garde à vue ce mercredi, dans le cadre de l'enquête sur les réseaux qui leur ont permis de quitter la France.

Selon le parquet antiterroriste de Paris, contacté par un journaliste de France 3, les deux jeunes étant mineurs leur garde à vue ne peut excéder 48 heures, contre 96 heures dans les affaires de terrorisme concernant des adultes. 

Les enquêteurs vont notamment tenter de comprendre leur processus d'autoradicalisation, notamment en enquêtant sur les sites internet qu'ils ont consultés. Si l'hypothèse d'une filière jihadiste semble écartée, les deux garçons étant partis par leurs propres moyens, les enquêteurs tenteront également de vérifier s'ils ont pu être confortés dans leur détermination à partir par une ou plusieurs autres personnes.

Une source proche du dossier a précisé que les deux adolescents s'étaient rendus au commissariat sur convocation. Pour Maître Dufétel-Cordier, qui a assisté mercredi matin à une première audition de plusieurs heures de son jeune client, il ne fait aucun doute que lui et son camarade ont réalisé avoir commis une erreur en voulant se rendre en Syrie et souhaitaient vivement rentrer en France. "Ils se sont rendu compte qu'il fallait partir, que ça commençait à prendre une tournure qu'il n'avaient pas imaginée une seule seconde et qu'il fallait à tout prix essayer de rentrer", a-t-elle expliqué.

Vidéo : Si les qualifications retenues contre les deux adolescents sont retenues, ils risquent très gros selon Maître Pascal Nakache 'avocat au barreau de Toulouse
Maître Pascal Nakache

 

Sur le même sujet

Les + Lus