Aurélie Filipetti s'inquiète du devenir de la culture à Beaucaire

Aurélie Filipetti / © François Guillot AFP
Aurélie Filipetti / © François Guillot AFP

La ministre de la culture se dit préoccupée par le sort fait aux associations culturelles dans des villes FN comme Beaucaire. "Quelle fasse son travail" lui rétorque aujourd'hui Marine Le Pen. Le maire FN de Beaucaire, Julien Sanchez invite la ministre à l'ouverture de la saison théâtrale.

Par Laurence Creusot

"Pour le moment, on surveille les déclarations faites par certains élus qui ont dit qu'ils allaient étudier les subventions aux associations culturelles en fonction de certains critères et il ne faut pas que cela s'assimile à de l'arbitraire", a déclaré Aurélie Filipetti  Filipetti qui a cité la ville de Beaucaire dans le Gard parmi les villes à surveiller.
"C'est très préoccupant parce que par le passé quand il y a eu des villes Front National, les premières ciblées ont toujours été les associations culturelles" ajoute la ministre de la culture.

Marine Le Pen a jugé jeudi "scandaleux" qu'une ministre "s'attache à stigmatiser" les mairies FN, en réponse à Aurélie Filippetti.
"Qu'elle fasse son travail!", s'est exclamée la présidente du FN sur i>TELE, en visant la ministre de la Culture.
"Je trouve scandaleux qu'une ministre de la République s'attache comme cela à stigmatiser quelques municipalités qu'elle mettrait en quelque sorte sous un contrôle particulier", a lancé la présidente.
"A quel titre ferait-elle cela ?", a demandé Mme Le Pen, "car enfin la démocratie a parlé, les maires ont été élus par leurs administrés. A quel titre Mme Filippetti met-elle sa casquette de contrôleur général pour venir surveiller tout particulièrement ces municipalités?"

L'invitation de Julien Sanchez 

Le maire FN de Beaucaire (Gard), Julien Sanchez, a invité la ministre à venir dans sa ville pour l'ouverture de la saison de théâtre.
"Afin de faire tomber les nombreux a priori de la ministre de la Culture, j'invite Madame Filippetti à venir à Beaucaire en septembre pour assister au début de la prochaine saison théâtrale", écrit-il jeudi dans un communiqué.
"Au-delà du théâtre, partager un moment avec un maire FN ne fera pas de mal à la nécessaire ouverture d'esprit d'un ministre de la Culture. Cela l'aidera aussi à privilégier l'écoute et le dialogue plutôt que la surveillance a priori, le mépris, le sectarisme et les idées reçues, autant de valeurs qui sont étonnantes pour un haut personnage de l'Etat", ajoute-t-il.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus