• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montebourg attendu à Palavas-les-flots

© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP

Le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg sera à Palavas ce midi pour présenter la campagne de contrôles en période estivale baptisée Opération vacances.

Par Laurence Creusot

Au lendemain de son discours en vue de restituer 6 milliards d'euros" de pouvoir d'achat aux Français, le ministre de l'Economie sera à Palavas les flots dans l'Hérault.

Arnaud MONTEBOURG et Carole DELGA secrétaire d'état au commerce et à l'artisanat présenteront  l’Opération Interministérielle Vacances 2014

L’Opération Interministérielle Vacances, qui a débuté le 16 juin 2014, est une campagne de contrôles menée par différentes administrations et pilotée par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF). Elle est destinée
à prévenir les pratiques déloyales, abus et infractions à l’égard des estivants.

Ce déplacement sera l’occasion pour les ministres de présenter les priorités de cette saison estivale, et suivre des contrôles aux côtés des services de la DGCCRF.
Le programme :
  • 11 h 10 Visite et contrôles du marché de Palavas
  • 12 h 15 Visite et contrôle de la qualité de l’hébergement de l’Hôtel Brasilia
  • 12 h 50 Déjeuner au restaurant le Bellevue - menu "terroir" composé de plats "faits maison"-
  • 15 h 00 Visite et contrôle des installations du centre équestre de Mauguio


Coup de frein sur la réduction des déficits, plus d'investissements et une loi pour "restituer 6 milliards d'euros" de pouvoir d'achat aux Français: Arnaud Montebourg a livré en grande pompe hier  jeudi sa "feuille de route du redressement économique de la France".
Dans un discours de près d'une heure devant partenaires sociaux et journalistes, le ministre de l'Economie et du Redressement productif a livré son diagnostic personnel sur la "maladie européenne qui a fait de la zone euro la lanterne rouge de la croissance
mondiale" et les remèdes à y apporter.
"Pour sortir de la crise, il faut renouer avec les classes moyennes, (elles) ont déjà payé la crise, elles ne peuvent pas payer de surcroît la sortie de la crise !", s'est-il exclamé.


Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus