Un Airbus de la TAP dérouté vers le Cap-Vert en raison d'une alerte fumée

© Alex Beltyukov - RuSpotters Team
© Alex Beltyukov - RuSpotters Team

Un A330 de TAP a du se détourner pour atterrir au Cap-Vert en raison d'une alerte-fumée. Les appareils de cette compagnie subissent des avaries et des retards à répétition depuis quelques mois.

Par VH avec AFP

Un Airbus A330 de la compagnie aérienne portugaise TAP avec 262 passagers à bord, qui assurait la liaison entre Recife au Brésil et Lisbonne au Portugal a été dérouté dimanche matin vers le Cap-Vert en raison d'une alerte du détecteur de fumée, a indiqué une porte-parole. "Par précaution, le commandant de bord a décidé d'atterrir sur l'aéroport le plus proche", celui de l'île de Sal au Cap-Vert, même si la présence de fumée à bord "n'a pas été avérée", a-t-elle expliqué.

Les passagers du vol ont été acheminés vers des hôtels au Cap-Vert, en attendant de poursuivre leur voyage vers Lisbonne "dans les plus brefs délais".

En pleine expansion, la compagnie aérienne publique a connu une série d'incidents techniques et de retards ces deux derniers mois, suscitant le mécontentement de nombreux passagers.
  • Vendredi, un Airbus de la TAP à destination de Luanda (Angola) avec 270 passagers à bord a été contraint de faire demi-tour et retourner à l'aéroport de Lisbonne en raison d'un problème du système hydraulique.
  •  
  • Le même jour, un autre avion de la TAP qui devait relier Lisbonne et Barcelone n'a pu décoller qu'avec deux heures de retard, car le commandant de bord avait fait valoir qu'il avait atteint son quota d'heures de vol et a dû être remplacé par un autre pilote.
  •  
  • Le 12 juillet, un Airbus A330 de la TAP transportant 268 passagers avait subi peu après son décollage de l'aéroport de Lisbonne une défaillance d'un de ses moteurs, dont des débris sont tombés sur des voitures et une maison.

Sur le même sujet

Meurtre de Prescillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus