• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Foot : 6 buts au Stadium pour un match nul entre le TFC et Caen

Le milieu toulousain Adrien regattin aux prises avec le caennais jordan Adéoti / © AFP
Le milieu toulousain Adrien regattin aux prises avec le caennais jordan Adéoti / © AFP

Nouvelle déception pour le TFC qui a perdu samedi soir ses deux premiers points à domicile en concédant le match nul 3 à 3 face à Caen

Par VA, avec AFP

Toulouse (13e), tenu en échec par Caen (3-3), a de nouveau déçu samedi soir au stadium. Le Téfécé a certes réussi à sauver les meubles dans une fin de
partie assez folle avec 3 buts inscrits dans les 7 dernières minutes de jeu. Mais il ne décolle toujours pas de la deuxième partie de tableau avec ce 2e match d'affilée sans succès.

Le résumé du match de Serge Djian et Christèle Sivatte


Toulouse a donc perdu ses deux premiers points au Stadium, à l'issue d'un match ponctué de quatre buts dans le dernier quart d'heure. Malgré un spectacle de qualité, ce match nul n'arrange aucune des deux équipes qui restent aux abords de la zone rouge.

Vainqueurs à Evian (3-0) et à Reims (2-0), les Caennais n'ont mis que sept minutes à confirmer leur bon début de saison à l'extérieur, grâce à une frappe lobée de Raspentino qui prenait à défaut Boucher trop avancé (1-0, 7e). Longtemps maladroits, les Toulousains sont revenus sur un penalty transformé par Ben Yedder, suite à une faute de Vercoutre sur Doumbia (1-1, 21e). Le quatrième but encaissé par Caen depuis le début de la saison, le quatrième
sur coup de pied arrêté, permettait à l'ancien international Espoir de devenir le troisième meilleur buteur de l'histoire du TFC (35), désormais devant Gignac (34), mais à distance raisonnable de l'Argentin Beto Marcico (64), le capitaine toulousain des années 80.

Intenable, Ben Yedder trouvait ensuite le poteau sur une belle frappe du droit (36) mais la domination territoriale de Toulouse se heurtait à son manque de réalisme, à l'image de cette tête ratée de Pesic, pourtant en position idéale (50).

Dans l'obligation de s'imposer après trois revers lors de leurs trois premiers déplacements, les Toulousains ont cru pourtant ensuite tout perdre dans un dernier quart d'heure complètement fou. Menés au score sur une frappe de Nangis, consécutive à un ballon perdu par Trejo (1-2, 77e), ils ont égalisé par Reggatin sur un penalty généreux (2-2, 83e). Mais Calvé redonnait l'avantage aux Caennais sur un superbe coup franc (2-3, 86e) juste avant l'égalisation finale de Ninkov d'une demi volée qui lobait Vercoutre (3-3, 87e).

Sur le même sujet

Perpignan : création d'une cellule anti-drogue pour renforcer la lutte contre le trafic de stupéfiants

Les + Lus