La Sécurité sociale demande à Bamberski de payer les frais d'hospitalisation carcérale de Krombach

Publié le Mis à jour le
Écrit par Michel Pech .

La Sécurité Sociale se porte partie civile dans le futur procès au civil de l'affaire de l'enlèvement de Dieter Krombach.

 Le 20 décembre 2012, en appel, Krombach avait été condamné par la cour d'assises de Créteil à 15 ans de prison.

En juin 2014, le tribunal correctionnel condamne André Bamberski  à un an de prison avec sursis, une peine plus lourde que les réquisitions. On lui reproche d'avoir fait enlever Dieter Krombach.

En mai, lors de l'audience, Bamberski apprend que la Sécurité Sociale s'est portée partie civile contre lui et lui réclame la prise en charge de tous les soins médicaux du Docteur Krombach en France depuis le 18 octobre 2009.

Pour éviter qu'il ne soit maltraité, voire tabassé, par les autres détenus, Krombach incarcéré à Fresnes est placé à l'Hôpital National des Prisons de France où il restera deux ans et demi.

Ce sont ces frais d'hospitalisation que devrait payer Bamberski.

La somme à verser pourrait être considérable.

Le procès au civil aura lieu en décembre prochain.



Le rappel des faits

Les faits qui sont reprochés à André Bamberski remontent au 17 Octobre 2009 ; cette nuit là, un homme est retrouvé ligoté et bâillonné dans une rue à proximité du tribunal de Mulhouse. Il s'agit de Dieter Krombach, un homme de nationalité allemande condamné en 1982 en France par contumace à 15 ans de prison pour le meurtre de Kalinka Bamberski, la fille d'André Bamberski. Malgré cette condamnation Dieter Krombach vivait libre en Allemagne. Lassé de tenter d'obtenir son extradition André Bamberski a donc "organisé" l'enlèvement du meurtrier de sa fille. Un kosovar agé de 43 ans, Anton Krasniqi se serait proposé pour enlever Dieter Krombach en Allemagne et le ramener en France. Cet enlèvement a permis de traduire Dieter Krombach devant la justice française, il a été condamné en 2011 et 2012 à 15 ans de réclusion, il purge sa peine à la prison de la santé à Paris.



Vidéo : André Bamberski s'explique sur l'arrêt des poursuites allemandes et la menace de la sécurité Sociale française ( un interview réalisé par Michel Pech et Olivier Denoun)





L'Allemagne arrête ses poursuites contre Bamberski
Début septembre, André Bamberski a reçu deux documents allemands précisant que le mandat européen lancé contre lui en octobre 2009, et qui avait été maintenu jusqu'en été 2014, ainsi que le mandat interpol lancé par l'Allemagne contre lui, ont été retirés.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité